Diocèse de Nanterre

newsletter
Notre diocèse
À la Une
Enfants / Jeunes
Prier et Célébrer
S’informer / Se former
Aimer et Servir
Contact Plan d'accès Recrutement Intranet
Accueil > À la Une > L’Église et le Pape > Synode sur la famille > Lancement du Synode des évêques sur la famille

Les défis pastoraux de la famille dans le contexte de l’évangélisation

Les défis pastoraux de la famille dans le contexte de l’évangélisation

Le Pape François a annoncé la troisième assemblée générale extraordinaire du synode des évêques, qui se tiendra au Vatican du 5 au 19 octobre 2014.

C’est ce qu’annonce un communiqué de la salle de presse du Saint-Siège diffusé mardi 8 octobre.

Ce document a été envoyé aux Églises locales du monde entier pour recueillir des avis et des réactions en vue du texte qui servira de base aux débats (Instrumentum laboris).

La Salle de Presse du Saint-Siège rappelle que le Code de droit canonique prévoit ce type de convocation lorsqu’un sujet d’intérêt universel pour l’Église réclame une rapide définition : La décision du Saint-Père, a souligné le P. Lombardi, montre qu’il entend élargir la réflexion et éclairer le chemin de l’Église en impliquant l’épiscopat mondial. "Il est juste que l’Église avance de façon communautaire dans la réflexion et la prière en vue de définir des orientations pastorales communes sur des points fondamentaux comme la pastorale de la famille. La convocation extraordinaire du Synode va dans ce sens, car l’élaboration de décisions par de simples personnes ou organismes locaux dans une matière aussi délicate risquerait de provoquer de la confusion. Il est donc bon de souligner l’importance d’une avancée conduite en pleine communion par la communauté ecclésiale" ;

- Pour télécharger le questionnaire, cliquez ici.

- Extrait :

La mission d’annoncer l’Évangile à toutes les créatures a été confiée directement par le Seigneur à ses disciples et l’Église en est le messager dans l’histoire.

À l’époque à laquelle nous vivons, l’évidente crise sociale et spirituelle devient un défi pastoral qui interpelle la mission évangélisatrice de l’Église pour la famille, noyau vital de la société et de la communauté ecclésiale. Proposer l’Évangile sur la famille dans ce contexte s’avère plus que jamais urgent et nécessaire.

L’importance du thème se manifeste par le fait que le Saint-Père ait décidé d’établir pour le Synode des Évêques un itinéraire de travail en deux étapes : la première, l’Assemblée Générale Extraordinaire de 2014, visant à préciser le “status quaestionis” et à recueillir les témoignages et les propositions des Évêques pour annoncer et vivre de manière crédible l’Évangile de la famille ; la seconde, l’Assemblée Générale Ordinaire de 2015, pour chercher des lignes d’action pour la pastorale de la personne humaine et de la famille.

Aujourd’hui se présentent des situations inédites jusqu’à ces dernières années, depuis la diffusion des couples en union libre, qui ne se marient pas et parfois en excluent même l’idée, jusqu’aux unions entre des personnes du même sexe, auxquelles il est souvent consenti d’adopter des enfants.

Parmi les nombreuses situations nouvelles qui réclament l’attention et l’engagement pastoral de l’Église, il suffira de rappeler : les mariages mixtes ou interreligieux ; familles monoparentales ; la polygamie ; les mariages arrangés avec le problème de la dot qui en découle, parfois assimilée à un montant d’acquisition de la femme ; le système des castes ; la culture du non-engagement et de la présupposée instabilité du lien ; les formes de féminisme hostiles à l’Église ; les phénomènes migratoires et la reformulation de l’idée même de famille ; le pluralisme relativiste dans la conception du mariage ; l’influence des media sur la culture populaire pour la conception des noces et de la vie familiale ; les courants de pensée qui inspirent les propositions législatives qui dévaluent la permanence et la fidélité du pacte matrimonial ; l’expansion du phénomène des mères porteuses (location d’utérus) ; les nouvelles interprétations des droits humains. Mais surtout dans le milieu plus strictement ecclésial, l’affaiblissement ou l’abandon de la foi en la sacramentalité du mariage et en la puissance thérapeutique de la pénitence sacramentelle.

De tout cela, on comprend combien est urgente l’attention de l’épiscopat mondial “cum et sub Petro” face à ces défis. (...)

- Pour en savoir plus, suivez ce lien.

L’Église est proche des familles, nous dit le pape François.
La famille est une partie très importante de l’évangélisation (...)




Évêché de Nanterre
85 rue de Suresnes - 92022 Nanterre cedex - Tél: 01 41 38 12 30



Mentions légales Plan du site