Diocèse de Nanterre

newsletter
Notre diocèse
À la Une
Enfants / Jeunes
Prier et Célébrer
S’informer / Se former
Aimer et Servir
Contact Plan d'accès Recrutement Intranet

Camille et Edouard, choristes

Interview de Camille Petetin et Edouard Lecocq
choristes au chœur diocésain

Camille, vous faites partie du chœur diocésain depuis sa création il y a 10 ans, qu’est-ce qui vous a amenée à entrer dans ce chœur ?

CP : J’ai commencé la pratique du chant choral assez tôt dans une maîtrise d’enfants et j’ai toujours apprécié ce partage avec d’autres choristes. Au moment de la création du chœur diocésain en 2008, je m’étais orientée vers un autre type de pratique puisque j’avais choisi de travailler ma voix au conservatoire. J’ai donc sauté sur l’occasion lorsque j’ai appris l’existence de ce chœur. La fréquence des répétitions (environ une par mois) n’était pas trop contraignante et me permettait de suivre d’autres activités en semaine. J’ai aussi saisi l’opportunité de pratiquer une activité en famille puisque nous nous sommes inscrits à quatre avec mon frère et mes parents !

Et vous Édouard, qui en faites partie depuis 3 ans ?

EL : Je souhaitais reprendre une activité à caractère musical. M’étant rendu à un concert du chœur diocésain à Bourg-la-Reine en avril 2015, deux amies de longue date en faisaient déjà partie, m’ont suggéré de l’intégrer. J’ai passé un entretien vocal lors de la première répétition de l’année. L’objectif était de savoir si j’étais capable de "tenir la route", et de déterminer dans quel pupitre je serais le plus à l’aise pour chanter. J’ai découvert à cette occasion que j’étais plus ténor que basse.

Quelles sont les exigences pour entrer dans le chœur diocésain ?

CP : L’organisation particulière du chœur exige une certaine assiduité. En effet, les répétitions peuvent parfois être espacées et les indications du chef de chœur doivent être connues de tous. Sinon, nous perdons un temps précieux. Quelques bases en formation musicale sont nécessaires et il faut prévoir un peu de temps chez soi entre les répétitions pour travailler.

EL : Pour intégrer le chœur, il faut de l’autonomie dans le travail indispensable entre les répétitions, de l’assiduité et puis de la discipline au cours des répétitions pour que le travail soit le plus efficace possible car le programme est dense !

Combien de concerts donnez-vous chaque année ?

CP : Il y a deux concerts par an, dans deux endroits du diocèse. Ils ont lieu le même week-end avec le même programme. Nous préparons donc un programme par an.

EL : En effet deux concerts spirituels sont prévus à l’issue des huit répétitions de novembre à mars plus la générale. De plus, le chœur diocésain est sollicité pour chanter aux évènements diocésains comme la messe chrismale, les ordinations ou les rassemblements et la consécration et l’installation de notre nouvel évêque !

Quelles sont vos motivations pour continuer de chanter au chœur diocésain ?

CP : Tout d’abord le principe du concert spirituel autour d’un thème donné qui permet d’aborder un grand nombre d’œuvres qui balaient toute l’histoire de la musique du moyen-âge à la musique contemporaine. Cette approche replace la prière au centre et permet d’aborder ces pièces avec un autre regard. Nous avons l’opportunité de travailler avec de jeunes chefs invités extrêmement compétents et leur expérience profite à tous. De plus, l’organisation des répétitions uniquement certains week-end, me permet de concilier vie familiale et pratique du chant.

EL : Mes motivations sont de travailler des œuvres conséquentes, de répertoires variés avec des musiciens et chanteurs de haut niveau et de nombreux choristes (50 à 60). On dit aussi que chanter, c’est prier deux fois et ça me va bien. Les différents chefs de chœur qui dirigent les répétitions et le concert sont aussi très pédagogues et nous apportent beaucoup d’éléments de culture musicale permettant de comprendre la façon dont doivent être interprétées les œuvres travaillées.

Enfin, que diriez-vous à des personnes qui se posent la question d’entrer au chœur diocésain ?

CP : Je leur dirais de tenter l’expérience ! Après leur avoir donné les dates de répétitions et concerts bien sûr... la disponibilité est très importante ! Le chœur diocésain, c’est la diversité du diocèse, il faut des jeunes, des moins jeunes, des choristes venant de partout avec leur voix, leur motivation et leur bonne humeur !

EL : C’est une très belle expérience musicale et humaine et que cela vaut le coup de s’y engager. Les concerts spirituels sont l’occasion d’expérimenter un répertoire varié autour d’un thème porteur.
Il faut essayer, vous ne le regretterez pas !




Les personnes souhaitant rejoindre le chœur diocésain sont invitées à contacter :
Christophe Villemain
au 01 41 38 12 54 / 06 80 36 47 57
Email


Bandeau pied de page

Évêché de Nanterre
85 rue de Suresnes - 92022 Nanterre cedex - Tél: 01 41 38 12 30



Mentions légales Plan du site