Diocèse de Nanterre

newsletter
Notre diocèse
À la Une
Enfants / Jeunes
Prier et Célébrer
S’informer / Se former
Aimer et Servir
Contact Plan d'accès Recrutement Intranet
Accueil > Aimer et Servir > Famille > Homosexualité > Rencontres diocésaines

Compte-rendu du chemin d’Emmaüs 2017

CHEMIN D’EMMAÜS 2017

Sous le parrainage de Monseigneur Michel Aupetit, évêque de Nanterre, s’est tenue, le 25 juin 2017, la cinquième journée du Chemin d’Emmaüs, démarche pastorale réunissant des chrétiens concernés par l’homosexualité, pour un temps de rencontre, de prière et de partage avec pour thème : p>

Ne craignez rien ! (Matthieu 10, 26-33), en résonnance avec l’évangile du jour. Une vingtaine de personnes se sont ainsi retrouvées à l’église Saint-Nicolas – Saint-Marc de Ville-d’Avray, avant de partir, à 10 heures, sur les chemins de la forêt de Fausses Reposes, sous un doux soleil, qui nous a accompagnés jusqu’à l’eucharistie du retour célébrée à 16h00. Chemin faisant, nous avons fait une pause matinale pour des échanges en petits groupes à partir de l’évangile du jour, avec une question sur notre capacité à nommer les peurs qui peuvent nous traverser et l’aide que la parole de Dieu nous apporte pour les surmonter. Après un sympathique temps de pique-nique, occasion de poursuivre des partages informels, nous avons repris nos pérégrinations jusqu’à un endroit en retrait des sentiers battus pour un temps de questionnement de notre évêque et de Yolande du Fayet de la Tour, thérapeute gestaltiste, qui accompagne depuis trois ans, à la Maison des familles de Boulogne-Billancourt, un groupe de parents dont un enfant est directement concerné par l’homosexualité, occasion pour elle de faire
un apport simple et très didactique sur la traversée des émotions que chacun est amené à vivre dans la découverte, l’acceptation et la révélation de cette réalité.
Même si elles ne sont pas exactement partagées par tous, aux mêmes moments et avec la même intensité, selon l’histoire et l’environnement de chacun, Yolande du Fayet de la Tour a néanmoins mis en évidence les étapes d’un processus cyclique, commun à la plupart des personnes homosexuelles ou à leurs familles, qu’il est important de connaître pour mieux s’accepter dans son humanité, ses faiblesses, mais aussi ses forces, sans se juger et sans juger l’autre et apprendre ainsi à grandir, ensemble, vers une joie partagée.

Se sont dégagées de ces échanges des pistes pastorales, notamment pour la formation des éducateurs ou accompagnateurs de jeunes qui sont en questionnement quant à leur orientation sexuelle, sans avoir d’adulte référent à qui s’adresser en confiance pour en parler, mais aussi en ce qui concerne l’expression du ressenti de chacun et les bienfaits d’avoir un lieu d’accompagnement et de parole, dans lequel chacun se sente accueilli dans la bienveillance ou bien encore quant à l’importance, pour que l’Église puisse affiner sa pastorale en la matière, de bien cerner les attentes de chacun. Si la réalité de l’homosexualité se dit publiquement avec moins de difficulté qu’auparavant, les blocages, les peurs réelles ou supposées, le besoin pour chacun de se dévoiler ou pas, selon les cas, et l’homophobie encore hélas bien présente, sont autant de points d’attention qui nécessitent des réponses fines et adaptées, notre première vigilance d’adulte étant, impérativement, de bannir de notre vocabulaire tout adjectif ou sobriquet péjoratif sur les personnes concernées qui vivent une réalité qui n’est pas un choix et appelle respect, écoute et amour inconditionnel auquel le Christ nous invite. La messe de clôture a été une occasion de rendre grâce pour cette belle journée au cours de laquelle chacun a pu exprimer la part de vérité qu’il porte en elle ou en lui. Il y a encore, dans un monde en pleine mutation, à inventer des lieux et des espaces de parole où l’essentiel n’est pas passé sous silence, mais mis sous la lumière du Christ, qui ne s’est refusé à personne, nous montrant, tout au contraire, un Père d’amour et de tendresse aux yeux duquel nous avons tant de prix, qu’il compte chacun de nos cheveux (Matthieu 10, 30).

François Leplat, diacre permanent
Délégué diocésain pour l’accueil et l’accompagnement spirituel
des personnes concernées par l’homosexualité

Télécharger le compte-rendu


Bandeau pied de page

Évêché de Nanterre
85 rue de Suresnes - 92022 Nanterre cedex - Tél: 01 41 38 12 30



Mentions légales Plan du site