Diocèse de Nanterre

newsletter
Notre diocèse
À la Une
Enfants / Jeunes
Prier et Célébrer
S’informer / Se former
Aimer et Servir
Contact Plan d'accès Recrutement Intranet

Écouter « le cri de la terre et le cri des pauvres »

Le pape François appelle à « prendre soin de l’environnement et de la justice, en écoutant le cri de la terre et le cri des pauvres ».

C’est ce qu’il a posté en cette Journée de la terre, vendredi 22 avril, sur son compte Twitter @Pontifex_fr

Le pape a écrit : « Une vraie approche écologique sait prendre soin de l’environnement et de la justice, en écoutant le cri de la terre et le cri des pauvres. »

Dans son encyclique Laudato si’, le pape a parlé du « bien commun », comme d’un « principe qui joue un rôle central et unificateur dans l’éthique sociale ». Il est « inséparable » de « l’écologie intégrale », a souligné le pape. « Le bien commun présuppose le respect de la personne humaine comme telle », poursuit-il. « Dans les conditions actuelles de la société mondiale, où il y a tant d’inégalités et où sont toujours plus nombreuses les personnes marginalisées, privées des droits humains fondamentaux, le principe du bien commun devient immédiatement comme conséquence logique et inéluctable, un appel à la solidarité et à une option préférentielle pour les plus pauvres. »

Le pape a demandé « la solidarité de tous » dans son tweet précédent, posté le 21 avril : « Le changement climatique constitue un des principaux défis actuels de l’humanité, et la réponse demande la solidarité de tous. »

C’est le seul moyen de faire face au changement climatique. Comme le pape l’a expliqué dans Laudato si’, « le défi urgent de sauvegarder notre maison commune inclut la préoccupation d’unir toute la famille humaine dans la recherche d’un développement durable et intégral, car nous savons que les choses peuvent changer ».

La Journée de la terre – le 22 avril – marque l’anniversaire de la naissance, en 1970, du mouvement environnemental tel qu’on le connaît aujourd’hui.

La Journée de la terre a été célébrée pour la première fois le 22 avril 1970, lorsque le sénateur américain Gaylord Nelson avait encouragé les étudiants à mettre sur pied des projets de sensibilisation à l’environnement dans leurs communautés.

Source Zenit


Bandeau pied de page

Évêché de Nanterre
85 rue de Suresnes - 92022 Nanterre cedex - Tél: 01 41 38 12 30



Mentions légales Plan du site