Diocèse de Nanterre

newsletter
Notre diocèse
À la Une
Enfants / Jeunes
Prier et Célébrer
S’informer / Se former
Aimer et Servir
Contact Plan d'accès Recrutement Intranet

Accueil > Notre diocèse > Agenda > Formations

Formation au chant grégorien (ouvert à tous)

Le chant grégorien aujourd’hui

« L’Église reconnaît dans le chant grégorien le chant propre de la liturgie romaine ; c’est donc lui qui, dans les actions liturgiques, toutes choses égales d’ailleurs, doit occuper la première place. » (art. 116 constitution Sacrosanctum Concilium).

Que ce soit dans la liturgie sous sa forme ordinaire ou sous sa forme extraordinaire, le chant grégorien peut trouver une juste place dans les célébrations dominicales des paroisses. Les pièces grégoriennes du Kyriale et du Propre nourrissent la foi de ceux qui les écoutent et de ceux qui les chantent. Leur apport spirituel est d’une grande richesse.

Il convient donc de lui redonner la place qui lui revient dans nos célébrations tout en respectant la participation de l’assemblée comme le demande la constitution Sacrosanctum Concilium du Concile Vatican II et sans paraître revenir à une conception pré-conciliaire de la liturgie.

A qui s’adresse cette formation ?

Cette formation s’adresse aux chefs de chœur, chantres-animateurs et chanteurs ainsi qu’à tous ceux qui souhaitent découvrir ou approfondir leur connaissance de cet inestimable patrimoine de notre Eglise.

Ce travail demande une grande régularité car il fait appel à une forme de chant peu habituelle pour la plupart des chanteurs.
La connaissance du solfège classique n’est pas obligatoire.

Pourquoi proposer cette formation aujourd’hui ?

Trois aspects particuliers éclairent cette démarche. Ce chant fait partie du patrimoine de l’Eglise. De plus, il fait résonner la Parole de Dieu de manière unique et avec bonheur. En effet, les textes des pièces grégoriennes du Propre sont tirés des textes bibliques, essentiellement des psaumes, et la musique est véritablement au service de ces textes. Ses mélodies ont traversé les siècles et elles sont à la source de toute la musique sacrée occidentale. Nombre de compositions chantées aujourd’hui en sont largement imprégnées.

On ne peut donc éliminer le chant grégorien sous le prétexte qu’il ne permettrait pas une participation active de l’assemblée ou qu’il caractériserait un attachement trop marqué à la liturgie préconciliaire.

Il s’agit au contraire de redécouvrir la richesse spirituelle, liturgique et musicale de ce chant qui a profondément marqué toute notre tradition musicale et religieuse occidentale.

On ne peut toutefois pas aborder ce répertoire sans une formation sérieuse. La lecture des « neumes », cette notation propre au grégorien, la prosodie latine, le rythme de la phrase, si profondément lié à celui du texte, nécessitent plus qu’un simple rappel de quelques principes de base.

Outre sa difficulté intrinsèque et la technique vocale particulière requise, sa mise en œuvre en paroisse demande des aménagements spécifiques comme la traduction des textes et une attention portée à leur insertion dans la liturgie.

Autant le répertoire grégorien bien chanté est porteur d’une grande force spirituelle, autant une exécution défectueuse provoquera une réaction de rejet bien prévisible.

Quel est le répertoire travaillé ?

En suivant l’année liturgique, chaque séance porte sur des pièces simples du propre des dimanches – introït, alléluia, communion – et sur des pièces du Kyriale qui devront pouvoir être chantées par l’assemblée, soutenue par un petit groupe choral.

Sur des pièces simples : travail vocal, déchiffrage, découverte de la relation entre le texte et la musique, travail d’interprétation à partir de la notation neumatique (neumes de Saint-Gall), travail de mémorisation.

Renseignements et inscription à l’aide du tract téléchargeable
Service diocésain de Musique liturgique
01 41 38 12 54
Écrire un mail




Évêché de Nanterre
85 rue de Suresnes - 92022 Nanterre cedex - Tél: 01 41 38 12 30



Mentions légales Plan du site