Diocèse de Nanterre

newsletter
Notre diocèse
À la Une
Enfants / Jeunes
Prier et Célébrer
S’informer / Se former
Aimer et Servir
Contact Plan d'accès Recrutement Intranet
Accueil > À la Une > WMOF2018

Forum Wahou ! - Intervention #WMOF18 Dublin

La logique de la complémentarité :
L’importance de la complémentarité homme/femme et père/mère dans Amoris Laetitia.

Quand il s’agit de comprendre le sens de la complémentarité homme/femme, ou père/mère …

Il me revient toujours la même phrase de Jésus dans saint Mathieu 19, 4-6

En effet Jésus, lui-même, nous indique le moyen de comprendre le sens de cette différence !

« N’avez-vous pas lu ceci ? Dès le commencement, le Créateur les fit homme et femme. À cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux deviendront une seule chair. Ainsi, ils ne sont plus deux, mais une seule chair.

« Dieu créa l’homme à son image, à l’image de Dieu il le créa, homme et femme il les créa » (1, 27)

Comprendre cela, permet de mieux comprendre Dieu.

Homme et femme deviennent ensemble une image vivante et efficace, un signe visible du Créateur AL10

Le pape François insiste dans une audience du 15 avril 2015 :
« La différence sexuelle est présente sous tant de formes de vie. Mais ce n’est que dans l’homme et la femme qu’elle porte en elle l’image et la ressemblance de Dieu. »
En d’autres termes cette différence dans nos corps sexués, dit quelque chose de Dieu.
Dieu Trinité, don par excellence du Père, du Fils et du Saint esprit est communion d’amour, et la famille est son reflet vivant.
La famille et le lieu où le couple est appelé à vivre cette communion par le don de nous-même en une seule chair.
« L’union matrimoniale est ainsi évoquée non seulement dans sa dimension sexuelle et corporelle mais aussi en tant que don volontaire d’amour. » AL13
En perdant la signification d’être « image de Dieu » dans la complémentarité sexuelle, la relation entre l’homme et la femme devient le lieu de la compétition, de la domination. On va même s’organiser pour ne pas avoir besoin de l’autre.
Refuser cette complémentarité provoque de la souffrance.
Il nous faut retrouver la sagesse du corps ! Ecouter le corps qui nous dit cet appel à aimer en se donnant.
La première fois que Adam voit Eve, il pousse un cri de joie, il Exulte nous dit la Bible. Il se dit :
- « WAHOU ! ce qu’elle est belle dans son corps ! »
Mais il se dit en même temps, en voyant la beauté du corps d’Eve il se dit :
- « Je comprends le sens de mon corps, le sens de ma masculinité ».

Accueillir ce que je suis en tant qu’homme ou en tant que femme, est une tâche à accomplir pour savoir comment je vais pouvoir me donner et me réaliser.
- L’homme est appelé à accueillir la femme comme un don que Dieu lui fait, il va en prendre soin.
« Dieu place le père dans la famille pour que, par les caractéristiques précieuses de sa masculinité, « il soit proche de son épouse, pour tout partager, les joies et les douleurs, les fatigues et les espérances » AL177
- La femme est appelée à accueillir le potentiel inscrit en elle comme un don reçu de Dieu. Ainsi elle se donnera en accueillant l’amour de son mari.

Chacun va ainsi devenir l’un PAR l’autre, l’un POUR l’autre.

Chacun fait pour le don, pour se donner jusqu’à dans son corps. C’est de ce don , inscrit dans son corps que jaillira la vie.
« L’objectif de cette union est ‘‘de parvenir à être une seule chair’’, soit par l’étreinte physique, soit par l’union des cœurs et des vies et, peut-être, à travers l’enfant qui naîtra des deux et portera en lui, en unissant, non seulement génétiquement mais aussi spirituellement, les deux ‘‘chairs’’. AL13

Par leur nécessaire complémentarité, l’homme et la femme, ou le père et la mère sont des collaborateurs, des interprètes de l’œuvre de Dieu.

Voilà pourquoi cette complémentarité est essentielle pour tous :

- « Tout enfant a le droit de recevoir l’amour d’une mère et d’un père, tous deux nécessaires pour sa maturation intégrale et harmonieuse.
- Tous deux, homme et femme, père et mère, sont « les coopérateurs de l’amour du Dieu Créateur et comme ses interprètes » Ils montrent à leurs enfants le visage maternel et le visage paternel du Seigneur. AL172

Accompagner les couples à vivre un véritable amour conjugal par le don réciproque de soi :
- Permet de répondre le mieux possible au dessein de Dieu.
- Permet d’édifier le Corps du Christ en constituant dans chaque famille une Église domestique.

L’Église est un bien pour la famille, la famille est un bien pour l’Église. AL87

C’est pour cela qu’il est essentiel de proposer des outils pour transmettre l’Evangile de la famille au cœur des paroisses car c’est une réponse aux attentes les plus profondes de la personne humaine.

Nous pouvons témoigner combien ce désir est grand, et combien sont nombreux les fruits quand on partage le projet de Dieu pour l’amour humain.

Plus on dira la vérité sur le corps plus on donnera Dieu au monde.

L’amour vécu dans les familles est une force constante pour la vie de l’Église. AL88
Mais cela exige de toute l’Église « une conversion missionnaire »

Emmanuel et Marie Gabrielle Ménager – Forum WAHOU


Bandeau pied de page

Évêché de Nanterre
85 rue de Suresnes - 92022 Nanterre cedex - Tél: 01 41 38 12 30



Mentions légales Plan du site