Diocèse de Nanterre

newsletter
Notre diocèse
À la Une
Enfants / Jeunes
Prier et Célébrer
S’informer / Se former
Aimer et Servir
Contact Plan d'accès Recrutement Intranet

Homélie de l’Appel décisif - Samedi 17 février 2018

Qui rencontre vraiment Jésus ne peut rester comme avant !

Cette expérience que le pape François nous partage, c’est la vôtre, chers catéchumènes !

Vous avez vraiment rencontré Jésus le Christ et en demandant les sacrements de l’initiation chrétienne, vous voulez changer de vie.

En lisant chacune de vos lettres, impatient d’y mettre un visage, j’ai compris comment Dieu s’est manifesté à vous, depuis de longues années. J’ai vu l’Esprit Saint agir dans le cœur de tant de jeunes et d’adultes qui cette année encore sont appelés au baptême, à plonger dans la mort du Christ pour ressusciter avec lui. « J’ai toujours été en recherche, j’avais besoin de trouver des réponses aux questions : Qui suis-je ? Où vais-je ? Aujourd’hui j’ai trouvé ».

Depuis de longues années, des signes de Dieu ont été nombreux mais aujourd’hui ils font sens.

Parmi ces signes, « le baptême d’un enfant, avoir été bercé dans son enfance par une ambiance religieuse, j’ai toujours été attiré par le Christ ». D’autres signes plus douloureux, qui auraient pu vous éloigner de Dieu, et pourtant ils vous ont mis en chemin : « Les attentats de Paris : besoin de se rassembler et s’entraider dans l’amour de Dieu’, ou encore ‘je ressentais un vide spirituel et j’ai commencé à entrer dans une église » ; une autre « la découverte d’une maladie : j’ai été révoltée et me tourner vers Dieu m’a apaisée et donné la force d’avancer ».

Et un jour vient, où on ose demander le baptême. Ce jour de retournement, vous l’appelez « moment de révélation, mon évidence, mon jour saint ». « Je n’ai pas toujours fait les bons choix, je n’ai pas été le meilleur mais Dieu me fait évoluer ». C’est la Joie de celui qui a trouvé le trésor de sa vie. Et on découvre que d’autres avant nous vivent déjà ce trésor déposé par Dieu au cœur de tout homme.

Aujourd’hui, ces signes vous « obligent » intérieurement à franchir la porte de l’Église : « message qui ne demandait qu’à être reçu ; il me manque quelque chose, c’est l’aboutissement de plusieurs années d’interrogation et le commencement d’une nouvelle vie ». Le Christ vous a rejoint et vous avez fait l’expérience de sa proximité. Il est devenu pour vous chemin de vie, de paix et de bonheur. Il vous a libéré et continuera de le faire. Avec vos accompagnateurs, parrains et marraines, communauté chrétienne, et je les remercie, vous avez cheminé et vous avez grandi dans la connaissance de la foi de l’Église.

La connaissance dont il s’agit n’est pas seulement intellectuelle, même si nous sommes appelés à rendre compte de notre foi et de notre espérance. Vous ne recevrez pas le jour de votre baptême des valeurs mais une personne, le Dieu trinité, vivant, qui vous aime personnellement, vous appelle par votre prénom et vous envoie. Un Dieu d’amour qui s’engage à vos côtés et restera auprès de vous. Gardez les yeux fixés sur lui, aux jours de joie comme aux jours d’épreuve, son Fils ouvre le chemin. Communiez à cet amour par la Parole de Dieu et bientôt par les sacrements.

Dans quelques instants, je vais appeler chacun et chacune d’entre vous par son prénom pour qu’il reçoive dans la nuit de Pâques les sacrements de baptême, de confirmation et de l’eucharistie. C’est le Christ lui-même qui vous appelle.

Si vous êtes appelés, c’est pour que vous soyez appelants ! Pendant ce Carême, vous vivrez le temps des scrutins : vous serez ainsi invités à purifier vos cœurs et vos intelligences et à vous fortifier contre les tentations afin de vous attacher plus profondément à la personne du Christ. Nous aussi, nous mènerons ce combat avec vous ; la nuit de Pâques, nous demanderons, les uns pour les autres, d’être davantage disciples-missionnaires.

À la fin de l’Évangile de ce jour, Jésus part pour la Galilée proclamer l’Évangile de Dieu. Dieu est sorti à la recherche de chacun de nous et nous demande de témoigner de son amour. Pour Dieu, chacun de nous est voulu, chacun est aimé, chacun est nécessaire.

Vous avez un vrai désir de changement : « Des réussites personnelles, j’en étais l’auteur, je ne voulais rien devoir à personne ; des questions plus profondes m’ont aidé à découvrir Dieu comme un Père, envie de bâtir sur le Roc, débarrassée du superficiel, passer de la surface à la profondeur ».

Merci à vous, chers catéchumènes de manifester dans nos communautés et surtout dans le monde que Dieu existe et que Le rencontrer change la vie.

- Télécharger l’homélie


Bandeau pied de page

Évêché de Nanterre
85 rue de Suresnes - 92022 Nanterre cedex - Tél: 01 41 38 12 30



Mentions légales Plan du site