Diocèse de Nanterre

newsletter
Notre diocèse
À la Une
Enfants / Jeunes
Prier et Célébrer
S’informer / Se former
Aimer et Servir
Contact Plan d'accès Recrutement Intranet
Accueil > Aimer et Servir > Travail

Message des EDC

Chers Amis du diocèse de Nanterre,
Membres des Entrepreneurs et dirigeants chrétiens (EDC), nous souhaitons prendre toute notre part dans les transformations en cours et œuvrer afin qu’elles soient mises au service du projet de l’Évangile.

C’est dans cette perspective que les EDC ont été auditionnés, le 3 mai 2018, par le Comité consultatif national d’éthique à l’occasion des États généraux de la bioéthique.

Philippe Royer, nouveau président national, a expliqué le positionnement des EDC, face aux mutations du monde, pour dessiner un chemin vers le Bien commun, dans une logique de progrès et d’innovation. Vous trouverez ci-après un document remis à nos interlocuteurs en activant en activant ce lien.

Confrontés à de grands groupes mondiaux qui investissent massivement sur des technologies visant à transformer l’homme ou à le remplacer par des machines dites « intelligentes », il revient à l’État d’être le garant de l’éthique, tout en dynamisant l’économie et en favorisant un progrès véritable au service de l’Homme.

Les entreprises ont aussi un rôle clef à jouer. Leur impact sur la société, sur la culture, sur l’environnement leur confère un rôle « sociétal », dont elles doivent être conscientes. C’est aussi et surtout leur responsabilité directe de favoriser le développement intégral de leurs collaborateurs et de leur permettre d’assurer une cohérence entre leur vie professionnelle et personnelle. Car la vie des salariés comme celle des chefs d’entreprise, constituent un tout et ne peuvent être coupées en tranches.

Les échanges qui ont suivi avec le Comité consultatif national d’éthique ont porté sur les points ci-après :

- la souffrance au travail, en particulier le « burn-out », que les entreprises doivent combattre par la qualité des relations, en brisant les solitudes ;

- la place des femmes, notamment celle des mères, qui doivent trouver toute leur place dans l’entreprise et pouvoir gérer les contraintes de la maternité, sans renoncer à une carrière, ni être incitées à retarder la naissance d’enfants ou à recourir à la congélation d’ovocytes ;

- l’apport positif de la diversité des talents et les moyens à mettre en œuvre pour bien accueillir les différences et les fragilités, avec une attention très particulière aux personnes handicapées ;

- le rôle de l’État garant, dont Philippe Royer a distingué le rôle régalien et celui de dynamisation de la société, pour favoriser l’émerveillement que les EDC souhaitent faire renaître ;

- le développement du bien-vivre dans les entreprises, par la bienveillance, le partage, la participation de tous ainsi que, dans les relations sociales, le recours aux corps intermédiaires ;

- la protection des plus vulnérables, qui répond aux sujets de bioéthique sur les embryons, les femmes enceintes, les enfants ou la fin de vie ;

- le numérique et son usage au service des personnes et du Bien commun, qu’il s’agisse du télétravail, de la télémédecine et des nouveaux usages qui émergent.

Ces sujets seront au cœur des prochaines Assises régionales d’Île-de-France que nous organiserons en mars 2019 et dont nous aurons bientôt l’occasion de vous reparler.

Nous vous souhaitons d’ici-là, ainsi qu’à vos familles et vos proches, un très bel été.

Amicalement

François Vigne
Président de la région EDC Île-de-France Ouest


Bandeau pied de page

Évêché de Nanterre
85 rue de Suresnes - 92022 Nanterre cedex - Tél: 01 41 38 12 30



Mentions légales Plan du site