Diocèse de Nanterre

newsletter
Notre diocèse
À la Une
Enfants / Jeunes
Prier et Célébrer
S’informer / Se former
Aimer et Servir
Contact Plan d'accès Recrutement Intranet

Mise en pratique du Livret du chantre-animateur

Une équipe d’animateurs d’Asnières s’est réunie en novembre 2015 pour voir comment tirer parti du Livret du chantre-animateur que vient de publier le Service de Pastorale liturgique et sacramentelle du Diocèse.

Voici leurs premières réactions :

1- Qu’est-ce que j’en retiens sur la mission du chantre-animateur ?

  • Le livret est beau, bien fait, bien construit. C’est un bel outil dans sa forme, qui me conforte dans ce que je pense de ma mission, mon rôle d’animateur. Il permet de savoir pourquoi je chante, quelle est la place du chantre-animateur dans la liturgie
  • Au-delà d’un service, l’animation participe d’un véritable ministère liturgique (p.8), mais Le chantre-animateur est davantage un facilitateur (p.7) qu’un « acteur » placé sur le devant de la scène.
  • Le chant dispose corporellement à la prière. A travers le souffle, le corps devient prière (p.15 en haut)
  • Le rite, c’est l’art de célébrer. Voir l’illustration qu’en donne Benoît XVI (p. 16)
  • C’est un très bon rappel de la formation organisée à Asnières début 2015, qui m’éclaire sur le sens à donner à l’animation. Suscite une remise en question de ses propres pratiques et rappelle l’exigence de la mission.
  • Permet de recentrer notre mission sur le Christ : La liturgie exprime le dialogue entre le Christ et l’Eglise (cf. citation p.10). Le chant permet à ce dialogue de se reproduire.
  • On retrouve des notions et un contenu que l’on connait déjà, mais qui n’est pas évident à mettre en pratique.

2- Sur la mise en œuvre : En quoi ce livret va-t-il changer ma pratique de l’animation ?

  • Utilité des éléments pratiques. Il rappelle l’importance du corps (p.13). On chante non seulement avec sa voix mais avec tout son corps : maîtriser son attitude : gestique, signes, posture, respiration.
  • Savoir ou se place l’animateur quand il chante (et quand il chante pas) : éviter de se placer au même niveau que les trois lieux principaux de la célébration (autel, présidence, ambon), s’adapter à l’assemblée (voir fiche p.24)
  • On découvre qu’il y a différents niveaux de dialogues à respecter ou à améliorer. Ex : mettre en valeur le dialogue du psaume avec l’assemblée ; améliorer le dialogue (les liens) avec les autres acteurs de la liturgie
  • Il fait réfléchir aux changements à mettre en place à l’occasion des travaux de rénovation de l’église
  • Réunir l’ensemble des acteurs de la liturgie avant la messe, comme cela se faisait il y a quelques années.
  • Redonner une place au silence. Savoir respecter des temps de silence : temps de prière personnelle après la communion ; silence entre deux intentions de PU, avant la reprise du refrain
  • Dialogues rituels entre le chantre-animateur et l’assemblée : laisser la première place à l’assemblée chaque fois que l’assemblée peut chanter d’elle-même (voir exemples p.11)

3-Quelles propositions ai-je envie de faire ?

  • Diner entre animateurs au moins une fois par an, en invitant un des prêtres
  • Se rencontrer également avec les animateurs des autres paroisses d’Asnières et ceux de la messe des jeunes.
  • Apprendre des nouveaux chants pendant les réunions de programmation
  • Faire apprendre le plus souvent possible ces nouveaux chants à l’assemblé, en les faisant répéter avant la messe et en les reprenant souvent. Ex : Hymne de la Miséricorde en 2015-2016
  • Faire de temps en temps une animation collective par l’ensemble des animateurs
  • Quel que soit son niveau, suivre les formations à l’animation proposées par le Diocèse en prolongement et approfondissement de la formation faite à Asnières début 2015.

En conclusion, voici les quelques propositions et actions mises en place :

  • Pour la prochaine réunion des animateurs :
    • Programmation des chants de l’Avent et de Noël et apprentissage de nouveaux chants
    • Préparation de la messe du 13/12/2015 (3ème Avent), animée par tous les animateurs
  • Instaurer avant chaque messe du dimanche une réunion de tous les acteurs de la liturgie.
  • Chant du psaume : donner plus d’importance à l’assemblée en variant les mises en œuvre des psaumes, par exemple en proposant d’alterner le chant des versets
  • Prière universelle : laisser un temps de silence entre les intentions.



Évêché de Nanterre
85 rue de Suresnes - 92022 Nanterre cedex - Tél: 01 41 38 12 30



Mentions légales Plan du site