Diocèse de Nanterre

newsletter
Notre diocèse
À la Une
Enfants / Jeunes
Prier et Célébrer
S’informer / Se former
Aimer et Servir
Contact Plan d'accès Recrutement Intranet
Accueil > Prier et Célébrer > Prier > Quelques prières

Prier avec Marie

Marie
En la suivant, on ne dévie pas,
En la priant, on ne désespère pas,
En pensant à elle, on ne se trompe pas
Si elle te tient par la main, tu ne tomberas pas,
Si elle te guide tu ne connaîtras pas la fatigue,
Si elle est avec toi, tu es sur d’arriver au but.
Saint Bernard

Prière de Jean-Paul II
Ô Marie,
aurore du monde nouveau,
Mère des vivants,
nous te confions la cause de la vie :
regarde, ô Mère, le nombre immense
des enfants que l’on empêche de naître,
des pauvres pour qui la vie est rendue difficile,
des hommes et des femmes
victimes d’une violence inhumaine,
des vieillards et des malades tués
par l’indifférence
ou par une pitié fallacieuse.
Fais que ceux qui croient en ton Fils
sachent annoncer aux hommes de notre temps
avec fermeté et avec amour
l’Évangile de la vie.
Obtiens-leur la grâce de l’accueillir
comme un don toujours nouveau,
la joie de le célébrer avec reconnaissance
dans toute leur existence
et le courage d’en témoigner
avec une ténacité active, afin de construire,
avec tous les hommes de bonne volonté,
la civilisation de la vérité et de l’amour,
à la louange du Créateur qui aime la vie.
Jean-Paul II
(Lettre Encyclique Evangelium Vitae)

Salve Regina
Salut, ô Reine, Mère de miséricorde, notre vie,
notre consolation, notre espoir, salut !
Enfants d’Ève, de cette terre d’exil nous crions vers vous ;
vers vous nous soupirons, gémissant et pleurant dans
cette vallée de larmes.
Ô vous, notre Avocate, tournez vers nous vos regards compatissants.
Et, après cet exil, obtenez-nous de contempler Jésus, le fruit
béni de vos entrailles,
Ô clémente, ô miséricordieuse,
Ô douce Vierge Marie !

Pour la version en latin, cliquez ici

Souvenez-vous
Souvenez-vous, ô très pieuse Vierge Marie,
qu’on a jamais entendu dire qu’aucun de ceux qui ont eu
recours à votre protection,
qui ont imploré votre secours et demandé vos suffrages,
ait été abandonné.
Animé d’une pareille confiance, ô Vierge des vierges,
Ô ma Mère
je viens à vous, je cours à vous, et, gémissant
sous le poids de mes péchés
je me prosterne devant vous.
Ô Mère du Verbe, ne rejetez pas mes prières,
mais Écoutez-les favorablement et daignez les exaucer.
Ainsi soit-il.
Saint Bernard

Stabat Mater
Debout, la Mère des douleurs,
Près de la croix était en larmes,
Quand son Fils pendait au bois.
Alors, son âme gémissante,
Toute triste et toute dolente,
Un glaive la transpercé
Qu’elle était triste, anéantie,
La femme entre toutes bénie,
La Mère du Fils de Dieu !
Dans le chagrin qui la poignait,
Cette tendre Mère pleurait
Son Fils mourant sous ses yeux.
Quel homme sans verser de pleurs
Verrait la Mère du Seigneur
Endurer si grand supplice ?
Qui pourrait dans l’indifférence
Contempler en cette souffrance
La Mère auprès de son Fils ?
Pour toutes les fautes humaines,
Elle vit Jésus dans la peine
Et sous les fouets meurtri.
Elle vit l’Enfant bien-aimé
Mourir tout seul, abandonné,
Et soudain rendre l’esprit.
Ô Christ, à l’heure de partir,
Puisse ta Mère me conduire
À la palme des vainqueurs.
Ô Mère, source de tendresse,
Fais-moi sentir grande tristesse
Pour que je pleure avec toi.
Fais que mon âme soit de feu
Dans l’amour du Seigneur mon Dieu :
Que je lui plaise avec toi.
Mère sainte, daigne imprimer
Les plaies de Jésus crucifié ;
En mon cœur très fortement.
Pour moi, ton Fils voulut mourir,
Aussi donne-moi de souffrir
Une part de ses tourments.
Donne-moi de pleurer en tout vérité,
Comme toi près du crucifié,
Tant que je vivrai !
Je désire auprès de la croix
Me tenir, debout avec toi,
Dans ta plainte et ta souffrance.
À l’heure où mon corps va mourir,
À mon âme, fais obtenir
La gloire du paradis.

Ave Maris Stella (Salut Étoile de la mer)
Salut, Étoile de la mer
Mère nourriciére de Dieu
Et toujours vierge,
Bienheureuse porte du cie
En recevant cet ave
De la bouche de Gabriel
Et en changeant le nom d’Ève
Établis-nous dans la paix
Enlève leurs liens aux coupables
Donne la lumière aux aveugles
Chasse nos maux
Nourris-nous de tous les biens
Montre toi notre mère
Qu’il accueille par toi nos prières
Celui qui, né pour nous,
Voulut être ton fils
Vierge sans égale,
Douce entre tous,
Quand nous serons libérés de nos fautes
Rend-nous doux et chastes
Accorde-nous une vie innocente
Rends sûr notre chemin
Pour que, voyant Jésus,
Nous nous réjouissions éternellement
Louange à Dieu le Père,
Gloire au Christ Roi
Et à l’Esprit Saint,
À la Trinité ; entière un seul hommage

Venez à Moi, vous tous qui peinez et qui avez peur
Il faut acquérir l’instinct du refuge quand la tentation et la souffrance
sont tapies à notre porte. Si nous ne savons pas nous réfugier
sous le regard de Marie, nous fuirons ces moments de détresse ou, ce
qui est pire encore, nous essaierons de les surmonter avec notre générosité
ou notre volonté ; et ce sera la chute lamentable.
Ceux qui veulent apprendre à prier doivent se réfugier auprès
de la Vierge, sinon ils prieront de loin, le plus loin possible, Ils fuiront
la prière comme ils fuient l’éternité.
Tout le monde a besoin, de refuge, il n’y a pas de courage ou de volonté
qui tienne. Ceux qui ne savent pas se réfugier en Dieu ou, d’une manière
plus concrète et plus humaine, se réfugier en Marie, sont obligés
de se réfugier dans le divertissement ou dans l’action :
mais ce remède est la pire des folies.
À force de prendre le pli regard de se réfugier sous de Marie et sous
sa protection, en redisant machinalement et matériellement peut-être
le je vous salue, Marie mais en le disant quand même, Marie
nous fera comprendre, par le dedans que le Père a posé
son regard sur nous.
C’est elle qui nous fera saisir le regard de tendresse qui brille sur
le visage du Christ.
Jean Lafrance
Extrait de En prière avec Marie, mère de Jésus

Dourgne

Sainte Vierge Marie
Reine des Apôtres,
vous venez vers nous les mains
pleines de grâce que vous puisez
dans l’Amour de Jésus.
Nous vous confions
tous les instants de notre vie, nos travaux,
nos actions grandes ou petites.
Jetez un regard de Mère
sur ceux qui sont dans la peine,
les difficultés, l’isolement.
Donnez à tous l’Espérance et la Paix
pour que nous puissions
proclamer toujours avec vous
les merveilles de Dieu Tout-puissant.


Bandeau pied de page

Évêché de Nanterre
85 rue de Suresnes - 92022 Nanterre cedex - Tél: 01 41 38 12 30



Mentions légales Plan du site