Diocèse de Nanterre

newsletter
Notre diocèse
À la Une
Enfants / Jeunes
Prier et Célébrer
S’informer / Se former
Aimer et Servir
Contact Plan d'accès Recrutement Intranet

Que faites-vous pour loger un réfugié ?

Croyez bien, Chers Paroissiens, que cette interpellation est tout à fait amicale.
La réponse ne va pas de soi. En effet, il ne saurait être question de faire de l’hébergement d’urgence ni de se substituer aux CADA qui sont gérés par des associations spécialisées. Toutefois, si certains d’entre vous paroissiens, étiez propriétaires d’un logement actuellement vacant, pourquoi ne pas envisager à y loger un réfugié ?

Dans quelles conditions et comment ?

• Le logement doit être de qualité.
• L’intermédiation locative par le truchement de bailleurs sociaux, tels que H&H ou SNL92, n’est plus possible actuellement ; ils sont saturés et de surcroit, ils n’ont pas d’équipes locales à Saint-Cloud.
• Le réfugié doit avoir le statut de réfugié ou bénéficier de la protection subsidiaire.
• Le profil du réfugié devrait être le suivant : issu des classes moyennes ; avoir une bonne maîtrise d’un budget ; de préférence francophone ou commençant à maîtriser le français.
• Bien entendu, l’accueillant peut, au besoin, faire de l’accompagnement amical, tout en s’abstenant de s’ingérer dans la vie ou l’intimité du réfugié.
• Il est indispensable que l’accueillant et le réfugié signent un contrat de location stipulant, notamment, une durée et un prix. Le loyer doit être raisonnable et permette que le reste à vivre soit suffisant ; à défaut, seules les charges seraient facturées. Pour mémoire, le statut de réfugié donne droit au RSA et à l’APL.

Deux cas actuels de recherche de logement

1. Monsieur Bassem A. :
Il est en France depuis un an et demi ; il a obtenu la protection subsidiaire en attente du statut de réfugié. Il est agé de 70 ans ; il résidait à Damas ; il est ingénieur et a longtemps travaillé au Ministère de l’Energie.
Il a été contraint à fuir la Syrie, en effet, il refusait de prendre part à un mouvement pro Assad et il a été à plusieurs reprises menacé, notamment en raison de sa foi chrétienne. Il a dû se cacher avant de quitter son pays. Il est actuellement logé en CADA à Savigny-sur-Orge où il partage une chambre avec trois hommes de confession musulmane, la cohabitation étant très pénible. De toute façon, Il va devoir quitter la CADA puisqu’il est sous protection de l’OFPRA. Il n’a pas de logement fixe.

2. Mademoiselle Roula H. :
Elle est en France depuis trois ans et a le statut de réfugiée. Originaire d’Alep en Syrie, elle est parfaitement francophone. Travaillant avec des chrétiens, elle a dû fuir la Syrie !
Elle suit actuellement un stage au petit collège Franklin dans le cadre de son CAP « Petite enfance ». Hébergée à Montrouge, elle doit quitter ce logement car il a été vendu récemment.

Contact : refugies chez diocese92.fr




Évêché de Nanterre
85 rue de Suresnes - 92022 Nanterre cedex - Tél: 01 41 38 12 30



Mentions légales Plan du site