Diocèse de Nanterre

newsletter
Notre diocèse
À la Une
Enfants / Jeunes
Prier et Célébrer
S’informer / Se former
Aimer et Servir
Contact Plan d'accès Recrutement Intranet

Répertoire de chants

Le répertoire existe

Nos communautés chantent. En ce sens, elles ont déjà un répertoire. Souvent elles disposent d’un recueil ; plus rarement, la paroisse édite une feuille de chants par le dimanche ou pour quelques dimanches.

La liste des chants connus de l’assemblée et chantés plus ou moins souvent est très souvent beaucoup plus réduite que ce que l’on trouve dans les livres.

Disposer d’une liste de chants, c’est bien. Mais il est assez rare de trouver un répertoire organisé. On entend par là un répertoire où sont rangé de façon systématique tous les chants de l’assemblée.

Pourquoi organiser le répertoire ?

Organiser le répertoire consiste à trier et classer les chants déjà connus.

Trier. Ce chant est-il à conserver ou à éliminer. Critères : qualité du texte, qualité de la musique, prosodie. Ce n’est pas parce qu’un chant "marche" qu’il est obligatoirement à garder. La reprise de chants qualifiés d’anciens est utile : comme tout rite, le chant a besoin d’être repris de temps à autre : c’est une façon de s’inscrire dans la tradition de l’église qui célébrait avant nous et qui célèbrera après nous.

Classer. Ordinaire / temps liturgiques / fonction dans une célébration.

Comment classer ? Reprendre systématiquement le classement du manuel CNA.

Annoter. Exemples : "baisser d’un demi-ton" ; "ce chant nécessite un soliste expérimenté" ; "chants pour une assemblée d’enfants". Etc.

Utilité de ce travail : instrument extrêmement utile pour les équipes liturgiques.
Facilite l’intégration de personnes nouvelles dans les équipes d’animation. Permet de voir si on manque de chants pour une certaine période, etc. Cela permet aussi d’éviter de chanter des chants inadaptés aux temps liturgiques. Par exemple, un chant qui contiendrait des "Alléluias" ne conviendrait pas au temps de Carême. Etc.

Au terme, on voit ce qui manque. Ce travail préalable sur le "répertoire de base" de la communauté permet d’incorporer les chants qui viendront l’enrichir en fonction des nécessités.

Qui doit le faire ?

Le répertoire est à relier au projet pastoral.
Il ne peut être l’œuvre d’une seule personne ou d’une seule sensibilité. Il vise en effet une communauté composée de personnes différentes, qui viennent célébrer ensemble. Donc travail d’un groupe où sont représentés les porteurs du projet pastoral, les animateurs et les musiciens.
C’est un travail long qui se fait dans la durée.

Comment trouver de l’aide ?

Si le chant est dans le CNA (*), on a alors une indication précise sur son utilisation.
S’il n’y est pas, les anciennes classifications peuvent aider. Mais il arrive que des chants soient mal classés.

Enrichir le répertoire

Souvent les communautés sont confrontées à un problème très pratique au moment de préparer une célébration réunissant plusieurs paroisses d’un même pôle ou pour une célébration diocésaine.
Ces célébrations perdraient une partie de leur sens si, de fait, elles excluaient par le programme choisi une des composantes.
C’est tout l’intérêt d’enrichir de façon systématique le répertoire de base.
Sources CNA ; répertoire diocésain.
Bien sûr, cela n’empêche pas d’avoir des chants propres à une communauté. Souvent d’ailleurs, les chants ont été expérimentés dans une communauté avant de figurer dans ces répertoires.

Un document téléchargeable sur la Constitution d’un répertoire de chant paroissial a été créé par la commission diocésaine de musique pour aider les équipes paroissiales à réfléchir sur cette nécessité paroissiale.

(*) La référence CNA correspond au manuel « Chants Notés de l’Assemblée »


Bandeau pied de page

Évêché de Nanterre
85 rue de Suresnes - 92022 Nanterre cedex - Tél: 01 41 38 12 30



Mentions légales Plan du site