Diocèse de Nanterre

newsletter
Notre diocèse
À la Une
Enfants / Jeunes
Prier et Célébrer
S’informer / Se former
Aimer et Servir
Contact Plan d'accès Recrutement Intranet

Retrouver le sens du politique

Les évêques de France nous ont, par leurs deux déclarations des 20 juin et 14 octobre 2016, appelés à jouer notre rôle de citoyen et à retrouver le sens du politique dans le contexte de la prochaine élection présidentielle.

En tant qu’entrepreneurs et dirigeants chrétiens, nous sommes particulièrement conscients que "notre société, et plus largement toute vie en commun, ne peut pas se passer du politique." Nous expérimentons dans la vie quotidienne de nos entreprises, comme dans celle de nos salariés, l’impact des décisions prises par les responsables politiques, ainsi que leurs manques.

Nous partageons les préoccupations des évêques de France sur les tensions actuelles au sein de notre société. Comme l’a écrit notre président Laurent Bataille, « nous sommes également conscients que l’avenir de l’humanité ne se limite pas à relever seulement des défis économiques ou techniques. Les enjeux spirituels, éthiques ou culturels qui les accompagnent sont au cœur de nos travaux et rejoignent l’appel des évêques de France à humaniser l’économie et la société. »

Au sein du mouvement des EDC, nous essayons, par les temps de partage en équipe, par nos rassemblements et par nos prises de parole, d’aider nos membres à exercer leurs responsabilités de dirigeants et d’entrepreneurs chrétiens dans un sens leur permettant de contribuer, à leur mesure, à la construction d’un monde plus juste et plus soucieux des générations futures.

Le premier champ sur lequel nous nous efforçons de le faire est celui de la mission de l’entreprise et le partage de ses fruits. Le premier objectif de l’entreprise est en effet de créer de la richesse et de la partager équitablement entre les salariés, les actionnaires et l’Etat sans oublier les clients et consommateurs par l’utilité et le juste prix des biens et services produits. Nous promouvons, concernant la rémunération des dirigeants, la tempérance à laquelle nous appelle le Pape François dans l’encyclique Laudato Si’.

Mais il y a une autre mission essentielle et immatérielle de l’entreprise, prise comme une communauté d’hommes et de femmes animés par un projet commun, que nous cherchons à développer. Cette vision de l’entreprise s’inspire de la Pensée Sociale Chrétienne et est animée par la recherche du bien commun, au service des hommes et des femmes qui y contribuent et de leur développement intégral, y compris spirituel. En prenant des risques, en fournissant du travail et en donnant l’opportunité de réaliser leurs talents à des milliers de salariés, il nos revient de faire de notre mieux pour insérer, accompagner et faire grandir chacun. Cela passe, en particulier, par la mise en œuvre du principe de subsidiarité assurant la participation de chaque collaborateur et lui donnant les moyens d’exercer ses responsabilités au niveau le plus proche du terrain.

Le second terrain de notre intervention est celui du défi éducatif. Au-delà du rôle de la famille et de l’école, l’entreprise à un rôle fondamental à jouer pour former les jeunes et développer leurs talents de créativité et d’inventivité, ainsi que l’apprentissage des relations humaines, tous nécessaires à la vie de nos sociétés comme au développement intégral de la personne humaine.

Les EDC soutiennent ce défi par un accueil des jeunes selon des modalités que nous avons formulées dès 2011 dans un Manifeste pour la première embauche des jeunes, signé par 400 entreprises. Il promeut les embauches en premier emploi des jeunes, avec une intégration permettant le développement du potentiel de chacun. Il prévoit également l’accueil de jeunes en stages ou en alternance pour parfaire leur formation. En complément, la Fondation des EDC finance des projets favorisant l’accès à l’emploi des jeunes.

Notre troisième champ d’action est celui du développement mondial et de l’écologie. L’internationalisation de nos activités nous oblige à élargir notre champ de vision et de réflexion. Il nous revient de nous assurer, avec tous nos collaborateurs, que ce développement international s’effectue dans le respect des richesses sociales, culturelles, humaines et spirituelles de l’humanité. Nous devons aussi participer activement à la transition d’une économie carbonnée à une économie décarbonnée et faire évoluer nos processus de production et nos produits pour consommer moins d’énergie, moins de matières premières et ne plus polluer. Cette transformation est en cours dans nos entreprises et doit être accélérée.

Comme le soulignent les évêques de France, "notre société est riches de potentialités, de diversités qui sont autant de chances". Nous comptons, au sein des EDC, aider à notre mesure et avec humilité, notre pays à exprimer tout son potentiel de dynamisme et de créativité. Et si nous percevons, comme chacun, de la tristesse dans la société, nous constatons aussi beaucoup de joie dans nos entreprises et chez nos salariés. C’est d’abord elle que nous voulons retenir et développer.

Dans cette perspective, nous sommes décidés à prendre nos responsabilités et à faire preuve, avec l’aide de tous nos collaborateurs, du courage et de l’audace auxquels nous appellent les Évêques de France. C’est aussi le sens de notre engagement au sein des EDC.

François Vigne
Président de la région Ile-de-France Ouest




Évêché de Nanterre
85 rue de Suresnes - 92022 Nanterre cedex - Tél: 01 41 38 12 30



Mentions légales Plan du site