Diocèse de Nanterre

newsletter
Notre diocèse
À la Une
Enfants / Jeunes
Prier et Célébrer
S’informer / Se former
Aimer et Servir
Contact Plan d'accès Recrutement Intranet

Sauver notre maison commune

Du 30 novembre au 11 décembre 2015, Paris accueillera la 21ème conférence internationale sur le climat, appelée COP 21, chargée de définir les modalités pour lutter contre le changement climatique.

Sauver notre maison commune

Du 30 novembre au 11 décembre 2015, Paris accueillera la 21ème conférence internationale sur le climat, appelée COP 21, chargée de définir les modalités pour lutter contre le changement climatique.
Le dernier rapport du GIEC (Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat) met en évidence des risques d’une extrême gravité. L’enjeu est donc d’envergure et l’Église s’implique dans ces grands débats, face à des défis qui touchent les fondements de la foi chrétienne.L’espérance face à l’avenir, l’universalité du bien commun, et la solidarité comme socle du vivre ensemble, tels sont les fondements mentionnés dans un dossier préparé par le service national Famille et Société (1), représenté par Mgr Jean-Luc Brunin.

De son côté, en vue de la COP 21, le Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement (CCFD) - Terre Solidaire réaffirme le lien entre urgence climatique et solidarité. « Alors que plus de 800 millions de personnes dans le monde souffraient déjà de la faim en 2014, les seuls impacts des changements climatiques augmenteront ce chiffre de 20% d’ici 2080 »(2) rappelle-t-il en insistant sur les deux urgences auxquelles l’humanité est confrontée : « savoir vivre en harmonie avec la nature […] et savoir partager équitablement les richesses entre les peuples ».

« Écouter tant la clameur de la terre que la clameur des pauvres » (3)

Une vision confortée par l’encyclique Laudato Si’ du pape François sur l’écologie intégrale, présentée le 18 juin dernier à Rome, qui lie
l’écologie à la lutte contre la pauvreté, pointe les responsabilités des États et des acteurs économiques et incite chacun à se mobiliser. À ce titre, au-delà du programme officiel, la COP 21 - qui réunira 195 pays - sera selon le CCFD « un moment structurant pour la mobilisation des réseaux bénévoles et militants autour de l’enjeu de justice climatique, en donnant à voir des résistances et alternatives concrètes et en donnant voix à des sujets et propositions qui ne trouvent pas écho dans des négociations onusiennes de plus en plus accaparées par les intérêts et lobbys privés ».

Un appel aux consciences

Le 21 juillet dernier, quelques 40 personnalités influentes venues du monde entier se sont réunies à Paris, à l’occasion d’un « Sommet des consciences pour le climat ». Il s’agit bien d’interpeller chacun quel que soit son âge, sa langue, sa culture, ses convictions. En tant que chrétiens, nous avons à mener une réflexion en notre âme et conscience sur notre relation à la planète et ce qui nous conduit à nous engager pour la protéger.

Pierre-Jean Lescure

- (1) Fiches consultables sur www.penseesociale.catholique.fr, rubrique
« Élaborer un pensée sociale »
- (2) Selon le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD)
- (3) Laudato Si’ (n° 49)

EN SAVOIR PLUS :
- http://www.cop21.gouv.fr/fr et COP 21 sur les réseaux sociaux !




Évêché de Nanterre
85 rue de Suresnes - 92022 Nanterre cedex - Tél: 01 41 38 12 30



Mentions légales Plan du site