Diocèse de Nanterre

newsletter
Notre diocèse
À la Une
Enfants / Jeunes
Prier et Célébrer
S’informer / Se former
Aimer et Servir
Contact Plan d'accès Recrutement Intranet
Accueil > À la Une > L’Église et le Pape > Synode sur la famille > Retour des consultations en paroisses

Soirée Synode du 13 mars 2015 à la Maison Saint-François-de-Sales (2)

Relevé des échanges d’un groupe autour de thème n°5 « Accompagner toutes les personnes ».
- Difficile de faire un catalogue des réponses sur Boulogne-Billancourt car je ne connais pas ce qui se fait dans ce domaine.
- Je n’avais pas du tout pensé aux célibataires à propos de la famille.
- Je crois qu’il n’y a pas assez de réponses institutionnelles par rapport à toutes ces situations.
- Par rapport aux familles monoparentales des réactions de rejets ( « allez d’abord rectifier votre situation conjugale avant de demander le baptême pour votre enfant ») marquent douloureusement et durablement.
- Pour les familles recomposées attention à notre juridisme ! les catholiques engagés qui vivent un éclatement familial partent vers d’autres églises (évangélistes…)
- Ce qui prédomine dans l’esprit des gens c’est le jugement porté contre leur situation. - L’exclusion des sacrements est vraiment très, trop rude.
- Il faut faire attention, il n’y a que 5% de catholiques pratiquants en France et seulement 1% de jeunes.
- Dans l’accompagnement des personnes que je connais et qui vivent des situations conjugales compliquées ce que je vis est très différent de ce que l’église voudrait que je fasse… car je parle à des personnes particulières et pas à un groupe… on ne peut pas parler pour l’ensemble …
- On ne peut généraliser. Il faut laisser l’accompagnement aux gens qui en ont la capacité (prêtres)
- L’imposition de la « ligne droite » a été tellement violente que beaucoup se sentent exclus. Même si on pourrait les accueillir ils ne viennent pas vers l’église.
- Il faudrait se rappeler qu’on a le plus besoin des sacrements quand on est dans la détresse et le péché.
- Est-ce que plus d’ouverture ne viderait pas le sacrement de mariage de sons sens ?
- J’aime bien l’idée d’un 2ème mariage de miséricorde comme les orthodoxes le permettent dans certaines conditions.
- La question du soutien des nouveaux mariés, rejoint celle des nouveaux baptisés ou confirmés qui se sentent parfois très délaissés après avoir été très entourés pendant la préparation.
- Il y a cependant beaucoup de choses dans l’église qui sont proposées : alpha couple, END, cana, équipes 3 ans du CLER…
- Il me semble que peu de non chrétiens ont accès à des parcours hors ceux proposés par l’église.
- Il faut plus travailler dans le préventif.
- La demande de respect par rapport aux personnes homosexuelles semble vraiment un minimum !
- Il faudrait changer, dans le catéchisme de l’Église catholique, les termes de l’anathème porté contre les homosexuels ce serait déjà une marque de respect.
- Il faudrait vérifier ce que dit l’église à ce sujet. Parle-t-elle des homosexuels ou de l’homosexualité ? ce n’est pas la même chose.




Évêché de Nanterre
85 rue de Suresnes - 92022 Nanterre cedex - Tél: 01 41 38 12 30



Mentions légales Plan du site