Diocèse de Nanterre

newsletter
Notre diocèse
À la Une
Enfants / Jeunes
Prier et Célébrer
S’informer / Se former
Aimer et Servir
Contact Plan d'accès Recrutement Intranet

Témoignage de Noël, ordonné diacre permanent le 22 octobre 2016

C’est inscrit en nous depuis le jour de notre baptême, où le Seigneur a posé sur nous son regard, nous a appelés à le suivre, à témoigner mais surtout révéler l’essentiel : Dieu est amour. Il nous demande de n’être que cela…

Témoignage de Noël et Liliane

Je suis né à Brazzaville, au Congo, il y a 64 ans, 5e d’une fratrie de 8 enfants. J’y ai suivi ma scolarité. Mon père, instituteur formé par les prêtres spiritains, était très engagé dans l’Église, comme catéchiste. Mes parents étaient des chrétiens fervents ; ils nous ont élevés avec simplicité et dans le respect de la morale chrétienne. Le charisme de l’oncle de ma mère, 1er prêtre autochtone du Congo, Mgr Auguste Rock NKounkou a eu une immense influence sur notre vie de foi.

Après une formation d’éducateur sportif, je me suis établi en France à l’âge de 30 ans. J’ai longtemps enseigné le sport dans les salles de Fitness, puis, en fin de carrière, auprès des seniors de Nanterre. Je viens de prendre ma retraite. Liliane aussi est née à Brazzaville. Institutrice de formation, elle n’a pas pu faire reconnaître son diplôme en France. Après des études de psychologie, elle est finalement devenue agent de service. Nous nous sommes mariés il y a 34 ans. Nous avons 5 enfants : Michel, Marie-Agnès, Jean-Baptiste, Anne-Laure et Raphaël. Trois sont encore à la maison, ainsi que notre petite-nièce Torryle, 16 ans, que nous avons accueillie quand elle avait 5 ans. Les élever fait notre joie. Nous les confions chaque jour avec amour au Seigneur et à sa Providence, en essayant de nous soumettre à Sa volonté. Nous avons aussi 2 petits-enfants, Martin et Capucine, qui font notre fierté ! J’ai toujours été animé du souci d’aider mon prochain. J’ai créé et soutenu des associations au Congo, notamment en faveur les personnes handicapées. Á l’approche de la soixantaine, j’ai été saisi
d’un immense désir de devenir plus proche, physiquement, des plus petits, des plus pauvres et des malades. C’était comme une force qui prenait possession de tout mon être, un appel à devenir vraiment ce que je suis, à réaliser quelque chose qui m’habitait profondément depuis longtemps et que je n’arrivais pas à mettre au jour. Devenir prêtre ??? Liliane me croyait fou : elle me voyait prier tout le temps. Je n’ai pas compris tout de suite ce qui m’arrivait. Je me suis confié à une religieuse du Prado, sœur Martine Bristault qui m’a orienté vers la pastorale de la santé, et je suis devenu visiteur au Centre d’Action Sociale et Hospitalière (CASH) de Nanterre. Mais quelque chose me manquait encore, inexplicable, un désir qui ne me quittait pas. Un jour, notre curé, Philippe Bedin, a prononcé une homélie sur le diaconat permanent. Et là, ça a fait tilt, j’ai compris que c’était là le chemin à suivre. J’ai pris rendez-vous avec Philippe, qui m’a dit : « Je sais pourquoi tu viens me voir, c’est pour le diaconat permanent ! ». Et ce fut le début d’un long cheminement.

Cela fait cinq ans, maintenant, que Liliane et moi avançons ensemble. La durée, c’est important. Nous avons pu nous poser, relire tranquillement notre vie, prendre ensemble conscience de ce à quoi
le Seigneur m’appelait : être signe visible du Christ serviteur. La formation que nous avons reçue a renforcé notre amour pour l’Église. Ce temps a été important aussi pour Liliane. Ce Ciel qui m’était tombé sur la tête lui était aussi tombé dessus ! Après l’étonnement, l’incrédulité et même l’agacement devant tous ces changements, elle s’est finalement appuyée sur la force de notre amour conjugal pour faire confiance en Dieu, un peu comme Marie, en somme : « Que tout se passe selon ta Parole. »
Petit à petit, quelque chose de nouveau s’est construit dans notre couple, le temps de se laisser apprivoiser par ce qui arrivait. Les enfants aussi ont avancé, à leur rythme et à leur manière. Ils se trouvaient heureux de nous voir heureux et constataient que leurs parents changeaient en bien ! Une équipe d’accompagnement vers le diaconat nous a suivis pendant 3 ans. Nous avons pu partager nos joies, nous questions, nos doutes… Nous rendons grâce pour ceux que nous avons rencontrés dans cette aventure. Leur présence et leur disponibilité nous ont transformés.
Seigneur, fais de moi ton serviteur, pour aider ceux qui ne te connaissent pas à te trouver, et te trouvant, à trouver le bonheur.

Noël est ordonné diacre permanent
samedi 22 octobre 2016 à 15h à la cathédrale Sainte-Geneviève de Nanterre.

Cathédrale Sainte-Geneviève de Nanterre
28 rue de l’Église
92000 Nanterre

Retrouvez l’album de l’ordination :

Ordination au diaconat permanent de Noël Ganga - 22 octobre 2016


Bandeau pied de page

Évêché de Nanterre
85 rue de Suresnes - 92022 Nanterre cedex - Tél: 01 41 38 12 30



Mentions légales Plan du site