Diocèse de Nanterre

newsletter
Notre diocèse
À la Une
Enfants / Jeunes
Prier et Célébrer
S’informer / Se former
Aimer et Servir
Contact Plan d'accès Recrutement Intranet
Accueil > Prier et Célébrer > Vocations > Sacerdoce

Texte de remerciement des 4 ordonnés - 24 juin 2017

Monseigneur, chers parents, chers amis,

Vous vous en êtes probablement rendu compte, vous avez devant vous un quatuor d’ordonnés, mais plutôt que de vous offrir un chœur à quatre voix, il nous a paru plus simple de parler à une voix, et j’ai été désigné pour prendre la parole au nom de mes frères.

Il existe une brochure philosophique du XVIIIe siècle qui compare la liturgie à un opéra. Qui dit opéra, dit musique, et je voudrais d’abord saluer ceux qui ont contribué à la musique, le directeur du service diocésain de la musique liturgique, l’organiste, la chorale diocésaine et les musiciens qui, par amitié, ont bien voulu mettre leurs talents au service de la beauté de cette célébration.

Mais un opéra est en même temps un ballet, pour lequel le cérémoniaire a joué un rôle irremplaçable, avec son adjoint et les servants d’autel, sans lesquels la liturgie n’aurait pas pu avoir lieu.

Je ne sais, Monseigneur, si je dois oser faire de vous le chef d’orchestre, mais nous tenons à vous exprimer notre reconnaissance pour la confiance que vous nous faites. Nous nous tournons également vers vous, qui êtes désormais nos frères dans le sacerdoce : vous qui êtes venus en un si grand nombre, nous vous demandons encore de nous soutenir dans nos premiers pas dans le ministère, afin de nous apprendre à être prêtres.

Toutefois, être acteur d’opéra, ou d’opérette, ne s’improvise pas, et il nous faut un conservatoire. J’ai nommé cette sorte de château de Poudlard que l’on appelle un séminaire. Tous les quatre, nous remercions chaleureusement les formateurs de séminaire, que ce soit du séminaire Saint-Sulpice ou de ce qu’on appelle à Rome le PSG, le Séminaire pontifical français. Eux et les professeurs accomplissent un travail irremplaçable de formation. Mais dans un séminaire, il y a aussi des séminaristes et nous vous remercions parce que vous avez contribué à notre édification : par la vie fraternelle, et jusque dans ses aspérités, vous nous avez aidé à nous faire grandir.

Mais ce que nous sommes aujourd’hui vient de beaucoup plus loin : parents, frères et sœurs, amis, c’est par vous que, même involontairement, nous sommes tels que nous sommes aujourd’hui. En vous remerciant de votre présence en ce jour, nous voulons vous redire notre affection filiale, fraternelle, amicale.

L’opéra commence à être complet, mais la partition reste encore à écrire. Et celui qui écrit la partition, c’est Dieu. Pour Le remercier, nous allons nous tourner vers la Vierge Marie qui est le modèle de toute action de grâces, et nous chantons : « Je vous salue, Marie. »

Philippe Saudraix


Bandeau pied de page

Évêché de Nanterre
85 rue de Suresnes - 92022 Nanterre cedex - Tél: 01 41 38 12 30



Mentions légales Plan du site