Diocèse de Nanterre

newsletter
Notre diocèse
À la Une
Enfants / Jeunes
Prier et Célébrer
S’informer / Se former
Aimer et Servir
Contact Plan d'accès Recrutement Intranet
Accueil > À la Une > L’Église et le Pape > Synode sur la famille > XIV assemblée ordinaire du Synode des évêques

Un écho du Synode sur la famille de Mgr Philippe Bordeyne

Fin août, une lettre recommandée m’annonce que le pape François me nomme expert au Synode sur la famille ! Il faut d’abord organiser mon absence de trois semaines à l’Institut catholique de Paris, en pleine rentrée universitaire. Puis convaincre quelques journalistes que j’ignore tout de ce qu’on attend d’un expert.

C’est à Rome que je l’ai découvert. Les 23 experts sont au service des 270 Pères synodaux pour les aider à mettre en œuvre le dialogue voulu par le pape. Leur document de travail comprenait les résultats du Synode de 2014 et les données collectées dans les Églises locales. Les Pères étaient chargés de l’améliorer en préparant des amendements dans leur groupe linguistique (en italien, espagnol, français, anglais, allemand). Auparavant, ils s’écoutaient mutuellement pendant deux jours en grande assemblée, chacun disposant de trois minutes. Pour qu’on n’oublie pas ces paroles, les experts rédigeaient de courtes synthèses et les classaient en fonction des numéros du document de travail. La même opération fut répétée pour les trois parties du document. Les experts aidaient aussi les Pères à rédiger des amendements, car leur langue maternelle n’était parfois aucune des cinq officielles. Dans mon groupe anglophone, il y avait un évêque coréen, un autre de Taïwan, ou encore le nouveau cardinal des îles Tonga.

Nous avons vécu des moments très forts à l’écoute de l’Esprit Saint. Quand les points de vue sont différents, il faut aller plus en profondeur, s’efforcer de comprendre l’expérience pastorale de l’autre, dans son pays et sa culture. Au final, les Pères ont élaboré un texte substantiel, qui marque leur grand désir de faire découvrir à tous la beauté du sacrement de mariage. L’Église s’appuie sur la grâce de Dieu à l’œuvre dans le cœur des hommes et des femmes pour accompagner leur chemin de foi dans les joies et les difficultés. Elle veut leur permettre de reconnaître l’amour de Dieu qui s’offre à travers tout véritable amour vécu dans les familles.

Mgr Philippe Bordeyne, recteur de l’Institut Catholique de Paris


Bandeau pied de page

Évêché de Nanterre
85 rue de Suresnes - 92022 Nanterre cedex - Tél: 01 41 38 12 30



Mentions légales Plan du site