Aide au discernement en temps de pandémie


Depuis des semaines, nous nous posons tous la question délicate des règles spécifiquement applicables à tous les acteurs du chant et des chorales pour la musique liturgique en général.

Nous proposons de répertorier dans cet article, diverses recommandations sélectionnées qui nous paraissent pertinentes. Elles concernent les modalités de mise en œuvre du chant et de la musique et en particulier, pour les répétitions des chorales.

Cet article est évolutif. Il sera mis à jour et complété régulièrement en fonction de l’évolution des normes et de la réglementation.

Ce que dit le SNPLS

Dès la fin du confinement de mars-avril, le SNPLS (Service National de la Pastorale Liturgique et Sacramentelle) a édité un article le 23 mai 2020 sur son site, à propos des Dispositions pratiques en vue de la reprise des célébrations liturgiques.
Ces dispositions restent toujours applicables en tenant compte des évolutions des normes de références depuis mai 2020.

Les chantres-animateurs et les choristes se différencient des autres fidèles en raison du ministère propre et de la vocalité mise en œuvre. Des mesures spécifiques les concernant, s’appliquent en sus de celles déjà applicables à l’ensemble des fidèles.

Ce que dit l’association Ancoli

Ancoli est devenue l’Association Nationale des Chanteurs et chOrales Liturgiques en octobre 2020. Elle favorise la rencontre de chanteurs et de chorales de toute nature qui participent à la célébration liturgique au niveau paroissial, diocésain ou provincial et ce, dans la diversité de leur répertoire, de leurs compétences et de leurs expériences.

Depuis le déconfinements de mai 2020 du à la crise sanitaire de la Covid-19, elle préconise des recommandations pour les célébrations, le chant et les chorales.

Ces documents sont téléchargeables :
- Phase 1 du déconfinement (24 mai 2020)
- Phase 2 du déconfinement (20 juillet 2020)
- Préconisations pour les chorales (20 sept 2020)
- Propositions de chants pour des célébrations de la consolation

Ce que dit l’association À Cœur Joie spécifiquement pour les chorales

L’association À Cœur Joie rassemble les chanteurs, chefs de chœur, compositeurs et tous les passionnés de chant choral.

Leur site a la grande vertu de nous informer et de nous inviter à maintenir différemment le lien de fraternité entre les membres de la chorale, surtout avec ceux qui ne voudraient pas revenir chanter, par peur du virus.
Inventer des manières de maintenir le lien, même si on ne chante plus ensemble « comme avant », car le retour à la normale n’est pas encore envisageable.

Ce site propose de manière très pédagogique un Petit guide d’aide à la décision édité le 1er juillet 2020, document téléchargeable ainsi que des vidéos.

Ce que dit le Ministère de la Culture

Le Ministère de la Culture a édité sur son site, un document le 26 juin 2020 appelé Aide à la reprise des activités artistiques dans le champ du spectacle vivant.

Ces recommandations sont complétées avec les informations concernant les chanteurs et musiciens compilées dans l’annexe téléchargeable.
En résumé, il y est préconisé de chanter par petit groupe (par pupitre, par exemple), dans des espaces grands, bien ventilés, en respectant le protocole sanitaire, un espace de 2 mètres entre les chanteurs, en limitant les contacts physiques, en nettoyant les locaux après utilisation.

En pratique

En pratique, il convient d’être responsables en adaptant les décisions en fonction des lieux et des circonstances en accord avec le curé ou le responsable des lieux.
Soyons attentifs à la réglementation en vigueur dans les divers lieux utilisés, privés ou publics, intérieurs ou extérieurs et leur juridiction.
Soyons inventifs, créatifs, fraternels ! Que la situation sanitaire n’entame pas notre espérance et notre joie d’être au service de nos frères et sœurs !