La joie de l'Evangile
dans les Hauts-de-Seine !

Amazing grace - 12/02/2021


Au seuil des congés de février, je vous suggère deux lectures de vacances. Le roman de Thibault de Montaigu d’abord, intitulé La grâce. C’est un récit de conversion où s’entremêlent une enquête policière, une histoire familiale et la biographie de saint François d’Assise. Cette histoire vécue, très bien menée, contient des pages sombres voire scabreuses, à l’image de notre époque, mais il s’y manifeste aussi et surtout, magnifiquement, que, comme l’écrit saint Paul, « là où le péché a abondé, la grâce a surabondé » (Romains 5, 20)

Autre livre, très différent, le manifeste tonique de Pierre Jova et Henrik Lindell, journalistes à La Vie, intitulé : Comment devenir plus catholiques… en s’inspirant des évangéliques. A partir de leurs expériences spirituelles et de leur travail journalistique, ces deux hommes de foi profonde et de véritable liberté évoquent le sens de l’accueil, de la responsabilisation ecclésiale, de la joie, de la louange, du salut et de la mission de nos frères et sœurs évangéliques, avec bienveillance mais sans naïveté. Ce qu’ils décrivent peut constituer un stimulant bienfaisant pour notre engagement à tous dans la foi, l’évangélisation et bien sûr aussi l’unité, à laquelle le Christ ne cesse d’appeler ses disciples.

Ces deux livres mentionnent « amazing grace », un des cantiques chrétiens les plus célèbres dans le monde anglophone, écrit au XVIIIème siècle par un ancien négrier, libéré, lui qui « possédait » des esclaves, par une expérience de conversion. « Grâce étonnante », en effet, source d’émerveillement, qui touche les cœurs, transforme les vies, ouvre des brèches dans les cœurs et les existences emmurées. Ces deux hymnes paradoxales, différentes mais consonantes, à la grâce de Dieu qui « se manifeste pour le salut de tous les hommes » (Tite 2, 11) peuvent en ces temps difficiles nous réchauffer et nous relever de manière salutaire.