Chorale à l’aumônerie des étudiants


Interview de Xavier

Groupe vocal de l’aumônerie de l’Université de Nanterre

Xavier, vous avez 18 ans et vous êtes étudiant en 2e année d’humanités, droit, économie et gestion à la Fac de Nanterre, et vous avez eu l’idée, l’an passé, de créer un groupe vocal au sein de l’aumônerie. Dites-nous comment vous est venue cette idée ?

J’ai acquis une formation musicale dès mon enfance d’abord au sein de la Manécanterie des Petits Chanteurs de St Dominique, au Pecq, dirigée par Vianney Châtillon, et puis surtout à l’Académie musicale de Liesse, dans l’Aisne, qui est également dirigée par Vianney Châtillon. J’ai pu m’y former en chant, piano, orgue et direction de chœur. Et lorsque j’ai intégré la Fac de Nanterre, c’est tout naturellement que j’ai eu l’idée de créer un groupe vocal pour animer les célébrations de l’aumônerie, que je trouvais un peu tristounettes. D’autant plus que nous avons depuis trois ans une chapelle sur le parvis du campus.

Et comment cette idée a-t-elle été reçue ?

Je l’ai proposée au Bureau de l’aumônerie, qui l’a reçue avec enthousiasme. Et lorsque j’en ai parlé à d’autres étudiants membres de l’aumônerie, j’ai rencontré le même enthousiasme ! En fait, cela répondait à une demande latente et j’ai pu tout de suite constituer un groupe d’une dizaine de chanteurs – essentiellement des filles, malheureusement si je puis dire, car nous n’avons pour le moment trop peu de basses et pas de ténor. Nous chantons donc des chants à trois voix, et lorsque je sens les choristes suffisamment autonomes, je chante la voix de ténor.

Quel est votre répertoire ?

Nous chantons des chants liturgiques actuels de divers compositeurs comme André Gouze, Olivier Michel, Michel Wackenheim ou Benoît Laplaize. Je composais également, l’année dernière surtout, les psaumes chaque semaine. Aujourd’hui, j’ai moins de temps pour moi du fait de ma nomination au Bureau de l’aumônerie, donc je compose moins. Il m’arrive aussi de composer des chants pour certaines grandes occasions. Et puis, j’ai surtout l’ambition d’étoffer notre répertoire avec des chants sacrés plus "savants".

Je suppose que vous n’animez pas toutes les célébrations de l’aumônerie ?

Bien que les messes soient toutes chantés, la chorale n’intervient que ponctuellement. Nous nous efforçons de chanter pour les fêtes : Immaculée Conception le 8 décembre, Noël, et d’autres occasions comme la messe de confirmation de l’aumônerie ou la messe de fin d’année. Nous avons aussi chanté au « Noël du CASH » pour les personnes délaissées à Nanterre.

Avez-vous des répétitions régulières ?

Non, nous avons deux ou trois répétitions dans les deux semaines qui précèdent la célébration.

Pensez-vous que la présence d’un groupe vocal à ces célébrations attire de nouveaux venus ?

A l’aumônerie je ne pense pas, mais peut-être qu’elle a un rayonnement que je ne soupçonne pas encore ! Ce dont je suis sûr, c’est qu’il y a davantage d’étudiants membres de l’aumônerie présents aux célébrations que nous animons.

Quels sont vos projets ?

Déjà je souhaite que nos effectifs s’étoffent, de façon que nous puissions chanter à quatre voix sans que je sois obligé de faire le ténor. Et puis nous allons renforcer la partie instrumentale : nous avons déjà un organiste bénévole mais de niveau professionnel et une flûtiste. Nous devrions pouvoir constituer rapidement un petit "orchestre".

Bravo Xavier pour cette belle initiative qui, je l’espère, va faire des émules dans d’autres campus !