La joie de l'Evangile
dans les Hauts-de-Seine !

Consécration d’Elodie Soulard comme vierge consacrée


Messe de consécration d’Elodie Soulard comme vierge consacrée
présidée par Mgr Rougé, samedi 2 octobre 18h
en l’église Notre-Dame-du-Calvaire de Châtillon.

LA CONSECRATION EN IMAGES
Consécration dans l'ordo virginum d'Elodie Soulard - Châtillon - 02 octobre 2021

CRIE DE JOIE, FEMME STERILE, TOI QUI N’A PAS ENFANTE ; JUBILE, ECLATE EN CRIS DE JOIE, TOI QUI N’A PAS CONNU LES DOULEURS ! CAR TON EPOUX, C’EST CELUI QUI T’A FAITE, SON NOM EST « LE SEIGNEUR DE L’UNIVERS (IS 54, 1.5)

Voici une Parole qui a beaucoup résonné en moi lorsque j’ai prononcé mon « oui » au Seigneur en réponse à Son appel de Lui consacrer toute ma vie et qui va se concrétiser le 2 octobre prochain par ma consécration dans l’Ordo Virginum, que je recevrai de Mgr Matthieu Rougé à Notre-Dame du Calvaire à Châtillon (92).

Née dans une famille non pratiquante, j’ai néanmoins été baptisée enfant et suis allée au catéchisme jusqu’à la profession de foi, mais ne voyant pas l’application concrète de la foi dans notre vie de famille, j’ai rapidement cessé toute pratique religieuse. Dès l’âge de cinq ans, je me suis passionnée pour la musique classique et j’ai commencé l’apprentissage de l’accordéon, instrument que je n’ai finalement jamais lâché, puisque j’en fais mon métier aujourd’hui. A l’âge de 13 ans, assistant au récital d’un éminent accordéoniste russe, alors que j’entendais une magnifique musique, mes oreilles intérieures en entendaient une Tout Autre infiniment plus belle. Le Ciel s’est comme ouvert dans mon cœur, j’entendais la musique céleste, tout en faisant l’expérience de la Présence de Dieu et de Son Amour incommensurable pour tous les hommes.

Quelle délicatesse de la part du Seigneur de se manifester à moi à travers cet art que je vivais déjà comme une vocation ! Quelques années plus tard, alors que j’étais étudiante au CNSM de Paris (Conservatoire National Supérieur de Musique), j’ai franchi le pas de venir à la rencontre de Celui qui s’était si intimement dévoilé à moi, et ai reçu le sacrement de confirmation à Notre-Dame de Paris. C’est à ce moment précis que j’ai ressenti un désir croissant de demeurer radicalement dans l’amour du Seigneur, avant d’entendre concrètement ce mystérieux appel à lui offrir toute ma personne dans une vie consacrée.

Attirée par la vie monastique que je découvrais et la spiritualité carmélitaine en particulier, il m’a fallu un grand temps de discernement pour comprendre où le Seigneur me voulait concrètement. A la lecture du Dei Verbum sur l’Ordre des Vierges Consacrées que m’avait fait passer mon accompagnateur spirituel, j’ai immédiatement compris que cela me correspondait : une vie toute donnée au Seigneur au cœur du monde, avec une solitude et un certain dépouillement à la suite de Jésus pauvre, chaste et obéissant et un enracinement paroissial ou diocésain sous la délicate paternité l’évêque…
J’ai alors fait des vœux privés dans l’attente du discernement de l’Église pour mon entrée dans l’Ordo Virginum. Aujourd’hui, mon temps se partage concrètement entre vie de prière (office divin, messe quotidienne, oraison, formation en théologie) et vie de concertiste avec de fréquentes tournées dans toute la France et à l’étranger ; les deux étant au final intimement liées pour une même mission : aimer le Christ et le faire aimer !

Au niveau paroissial, je m’occupe de la sacristie pendant mes moments de présence à Châtillon. Je fais partie de l’équipe du catéchuménat et j’anime en binôme des conférences sur les grands thèmes de la foi, aux parents qui veulent faire baptiser leur enfant.
Après 5 ans de vœux privés, je suis très impatiente de recevoir cette consécration, et dire enfin publiquement mon « oui » au Seigneur en présence de ma famille, de mes amis et des paroissiens de Châtillon. J’attends également de pouvoir faire plus ample connaissance avec les autres vierges consacrées du diocèse, que je connais un peu pour la plupart, et qui sont toutes très différentes par leurs origines, leurs charismes et les missions qu’elles accomplissent. Cet Ordre est finalement à l’image de l’Église qui rassemble des « gens de toute tribu, langue, peuple et nation » (Ap 5,9) sauvés par l’unique Sang du Christ !

En savoir + sur l’ordre des vierges consacrées