La joie de l'Evangile
dans les Hauts-de-Seine !

De l’Immaculé Conception à l’Incarnation et du buzz à l’analyse en vue de l’action - 17/12/2021


Une modeste procession du 8 décembre à Nanterre, troublée par des menaces et des insultes grossières et violentes, a donné lieu ces derniers jours à une large médiatisation. Tout s’est heureusement terminé sans dommage mais l’émotion des participants et des observateurs a été légitimement forte. A une première distance de cet événement, plusieurs enseignements peuvent déjà en être tirés.

Il faut d’abord nous interroger sur la possibilité pour des communautés paroissiales isolées dans des quartiers où les chrétiens sont peu nombreux de vivre vraiment et de vivre en paix. Pour cela, ces communautés ont besoin d’une solidarité spirituelle et fraternelle forte de la part de paroisses moins isolées. Un effort permanent d’ouverture sur le quartier, d’amitié et de proximité, qui est loin d’être facile, doit également être poursuivi avec une grande persévérance.

Il est intéressant ensuite de décrypter le phénomène médiatico-politique qui s’est greffé sur cet événement : de tweets en post sur Facebook, de reportages en boucle en questions récurrentes sur les chaînes d’information, cette humble procession est devenue en quelques heures une sorte de symbole. Notre société de l’immédiateté, dans ce genre de circonstances, favorise davantage l’indignation que la réflexion en vue de l’action.

Certains influenceurs courent de buzz en buzz. Certains acteurs du débat public s’imaginent qu’ils ont réglé une question dès qu’ils ont publié une formule choc ou une photo sur les réseaux sociaux. Face à des événements sensibles, nous sommes appelés au contraire à réagir avec détermination mais avec calme, à prendre le temps de l’analyse en profondeur en vue de décisions ajustées permettant de faire au moins un ou deux pas en avant.

La logique de l’Incarnation, qui habite nos cœurs en ce temps de l’Avent, est une logique de discrétion et de concret : logique essentielle et salutaire face aux questions et aux violences contemporaines.