La joie de l'Evangile
dans les Hauts-de-Seine !

Interview du délégué diocésain à l’Ecologie Intégrale


Depuis 2015, les chrétiens célèbrent le Temps pour la Création qui commence le 1er septembre, Journée mondiale de prière pour la Création, et s’achève le 4 octobre avec la fête liturgique de Saint François d’Assise, patron des cultivateurs de l’écologie. Cette année, 2,3 milliards de chrétiens du monde entier prient et agissent ensemble autour du thème “Une maison pour tous ? Renouveler l’Oikos de Dieu”. Oikos est le mot grec pour maison, que l’on retrouve dans les mots écologie et œcuménisme. Ce thème de 2021 nous invite à penser la vie sur Terre, notre maison commune, comme une communauté dont les membres, humains comme non-humains, dépendent les uns des autres et du Créateur.

Interview de François Baudin, diacre, délégué diocésain à l’Ecologie Intégrale

Qu’est-ce que l’écologie intégrale ? :
En ce début de XXIe siècle, personne n’ignore que la question écologique est importante et que nos sociétés sont confrontées au défi majeur d’imaginer et de mettre en place un développement durable et viable pour les générations présentes et futures. Ce défi appelle une transition radicale au niveau écologique et au niveau sociétal. Les chrétiens se sentent directement concernés par ce défi et veulent participer à ce grand débat de société. Mais l’écologie, « science de la maison » selon l’étymologie, est bien trop souvent tronquée, limitée à une sauvegarde de la nature que l’homme dénaturerait. C’est pourquoi une écologie intégrale est une écologie complète, dans laquelle « tout est lié » comme dit le Pape François : les humains et les autres créatures, la nature et la société, le temps et l’espace, le matériel comme le spirituel.

Pourquoi un délégué diocésain à l’écologie intégrale ? :
En 2015, la parution de l’encyclique Laudato si’ a confirmé et renforcé l’engagement de l’Eglise de France sur la question écologique. Le Service National Famille et Société de la Conférence des évêques de France travaille actuellement sur plusieurs chantiers qui visent à entretenir et consolider cette dynamique. Afin de pouvoir relayer ce travail au niveau diocésain, Mgr Rougé m’a nommé en septembre 2020 son délégué à l’écologie intégrale.

Pourquoi vous ? : Depuis l’enfance je suis émerveillé par la diversité et l’organisation du monde minéral et vivant. Comme professeur de géologie à l’université, j’essaye de comprendre les processus qui régissent cette organisation. Comme croyant, je suis particulièrement sensible à la présence de Dieu dans sa Création. J’aime bien dans ce qu’exprime le Pape François dans Laudato si’ (n°84) : « Tout l’univers matériel est un langage de l’amour de Dieu, de sa tendresse démesurée envers nous. Le sol, l’eau, les montagnes, tout est caresse de Dieu ».

Quelles sont vos missions ? :
Il y a déjà beaucoup d’initiatives ayant souci de notre « maison commune » dans les paroisses, les aumôneries, les congrégations et les écoles catholiques de notre diocèse. Ma mission est de les faire connaitre, de les soutenir et d’en susciter de nouvelles. J’essaye aussi de favoriser l’organisation de formations et rencontres autour de l’écologie intégrale, au niveau local et diocésain. J’accompagne l’intégration des intuitions de Laudato si’ dans les différentes missions pastorales et services diocésains (catéchèse, liturgie, famille, CPM, diaconie). Enfin, je participe au réseau national des référents à l’écologie intégrale afin de relayer et faire circuler des informations et des initiatives.

Comment vous contacter ?
Simplement en envoyant un courriel à ecologie-integrale@diocese92.fr