Le Triduum Pascal


Jeudi saint, Vendredi saint, Samedi saint et Dimanche de Pâques : Le Triduum Pascal.

Le Triduum pascal est une période de trois jours pendant laquelle l’Église célèbre la Passion, la Mort et la Résurrection de Jésus et qui s’étend de la messe vespérale du Jeudi saint aux vêpres du dimanche de Pâques.

Le Triduum pascal, Jeudi saint
Le Triduum pascal commence par la messe du soir du Jeudi saint faite en mémoire de la Cène au cours de laquelle Jésus institua l’Eucharistie. On lit le récit de la Pâque juive avec l’agneau pascal (Exode 12,1-14), puis le texte de saint Paul sur le repas du Seigneur (1 Cor. 11,23-26) et l’Évangile du lavement des pieds (Jean 13,1-15)

Pendant cette lecture, le célébrant lave souvent, devant l’autel, les pieds de quelques fidèles. Après la célébration, l’eucharistie est transportée solennellement en un lieu que l’on nomme "reposoir" où l’on peut se recueillir en méditant l’agonie de Jésus à Gethsémani et son appel "Veillez et priez"

Le Triduum pascal Vendredi saint
Pendant le Triduum pascal le Vendredi saint, on célèbre la passion et la mort de Jésus sur la croix spécialement lors de l’office de la fin de l’après midi en lisant le récit de la passion selon saint Jean en faisant la vénération de la croix. Le triduum pascal est marqué aussi par le chemin de croix du vendredi saint à trois heure.

Le Triduum pascal Samedi saint
Le Samedi saint est un jour de silence et d’attente. On ne célèbre ni baptême, ni mariage ce jour là. La célébration de la résurrection commence le samedi soir à la Veillée Pascale, alors qu’avant la réforme liturgique de Paul VI, elle avait lieu le samedi matin.

La veillée Pascale
La Veillée Pascale ne peut commencer qu’après la tombée de la nuit. La célébration commence par la bénédiction du feu nouveau. Un grand feu est allumé si possible à l’extérieur de l’église, sinon à l’intérieur. Il rappelle que Dieu est feu d’amour et lumière. Le célébrant bénit le feu.

Le nouveau cierge pascal, qui symbolise le Christ ressuscité, est allumé avec une flamme provenant de ce feu. On commence la procession de la lumière qui pénètre dans l’église obscure et qui manifeste la sortie des ténèbres à la suite du Christ.

Puis c’est une longue et très riche liturgie de la Parole qui évoque toute l’histoire du salut. Chaque texte met en évidence un aspect du mystère pascal, en le référant au baptême qui incorpore au Christ ressuscité.

On célèbre ensuite la liturgie baptismale, car la nuit de la Résurrection est, par excellence, la nuit de la naissance à la vie nouvelle dans le Christ. Le célébrant baptise les catéchumènes, s’il y a lieu. Lorsque c’est l’évêque qui baptise des adultes, il leur donne normalement aussi la confirmation.

Le Dimanche de Pâques
Le jour de Pâques l’assemblé accueille beaucoup de chrétiens occasionnels qui viennent "faire leur Pâques" comme on disait autre fois. L’eucharistie du jour de Pâques est célébrée dans la joie "Christ est ressuscité". On fait souvent la procession d’entré avec le cierge pascal et la vasque d’eau bénite, on encense le cierge pascal et on asperge l’assemblé avec l’eau qui a été bénite à la veillée pascale.

Au gloria, les cloches sonnent. Le Christ est ressuscité. Alléluia !

Poursuivez votre lecture sur Cybercure.fr