La joie de l'Evangile
dans les Hauts-de-Seine !

Le besoin de la force de l’Esprit - 12/11/2021


Hier soir à la cathédrale de Nanterre, j’ai eu le bonheur de célébrer la confirmation d’une vingtaine d’adultes. Ces hommes et ces femmes, aux histoires extrêmement variées, se sont sentis appelés à se mettre en chemin pour approfondir leur foi et s’ouvrir intérieurement au don, à la force, à la paix de l’Esprit-Saint.

Chaque confirmation est comme une nouvelle Pentecôte. L’unique flamme de l’Esprit, rendue présente par l’imposition des mains, vient se poser successivement par l’onction du saint chrême sur chacun des disciples, comme les langues de feu au Cénacle. A chacun est donnée la grâce dont il a le plus besoin pour avancer sur le chemin de la foi, de l’espérance et de l’amour. A tous ceux qui s’ouvrent du plus intérieur d’eux-mêmes, est donné l’Esprit même de Dieu qui se joint à notre esprit pour que nous devenions pleinement ses enfants.

La confirmation est célébrée une fois pour toutes mais ouvre surtout un chemin de docilité toujours à reprendre aux lumières et à la force de l’Esprit. C’est vrai pour chaque confirmé mais c’est vrai également pour l’Eglise comme telle qui n’en finit pas d’avoir à s’ouvrir à l’Esprit de vérité et de paix. L’Eglise en France traverse en ce temps une période difficile, une sorte de tempête, qui peut être extrêmement déstabilisante pour tous, quelles que soient les responsabilités exercées, je peux en témoigner.

Pour tenir dans la tempête, nous avons à nous ouvrir à l’Esprit, c’est-à-dire au souffle, de Dieu toujours plus puissant que tous les vents contraires. S’ouvrir à l’Esprit, c’est accepter courageusement de parcourir un chemin d’humilité, de vérité et de conversion. Que Dieu ne cesse de nous confirmer, c’est-à-dire de nous donner le surcroît de lumière et de force dont nous avons en ce temps un besoin vital.