La joie de l'Evangile
dans les Hauts-de-Seine !

Lourdes, lieu de foi, d’espérance et de fraternité - 29/10/2021


C’est de Lourdes que je m’exprime ce matin. Lourdes où s’achève le pèlerinage diocésain du diocèse de Nanterre. Huit-cent-cinquante pèlerins viennent de vivre quatre jours de ressourcement, de célébrations, d’intercession et de fraternité. Des moments merveilleux remplis de la présence toute simple de la Vierge Marie et de Sainte Bernadette, de la grâce de ce lieu ouvert sur l’Eglise universelle, avec, bien sûr, à la première place, les personnes malades, mais également des enfants, des jeunes, des personnes âgées et des personnes en précarité.
Lourdes, c’est un peu l’Eglise et le monde tels qu’ils devraient, tels qu’ils pourraient être.
Les personnes en fragilité sont à la première place.
Elles sont servies, mais non pas comme s’il y avait d’un côté les serviteurs et de l’autre ceux qui seraient bénéficiaires d’un service ; tous deviennent frères et sœurs, égaux en dignité, égaux devant Dieu, capables les uns et les autres de s’enrichir mutuellement.
Et cette fraternité est magnifique, elle s’enracine dans la prière, dans l’accueil de l’Évangile dans la célébration de ces grands signes qui nous sont donnés et par la parole de Dieu et par l’histoire de Lourdes : le rocher, le Christ notre pierre angulaire, l’eau, l’eau vive de la grâce et la lumière, lumière de la résurrection.
Dans quelques jours je repartirai à Lourdes et c’est sans doute de Lourdes que la semaine prochaine, à nouveau, je prendrai la parole pour l’assemblée plénière d’automne de la conférence des évêques de France.
Nous savons combien les enjeux en sont lourds et importants pour l’avenir, mais que cette assemblée ait lieu à Lourdes, lieu de foi, d’espérance et de fraternité, est non seulement très important mais aussi prometteur.