Mgr Rougé : « La vraie trêve de Noël »