Pourquoi nos cloches sonnent-elles ? Why do our bells ring ?


Nanterre, dimanche 8 novembre 2020.

Pourquoi nos cloches sonnent-elles ?

Dans le diocèse de Nanterre, la plupart des clochers d’églises sont programmés automatiquement pour appeler les fidèles à se rassembler lors des Messes ou pour d’autres célébrations. Comme tous les samedis soir à 17:45, les cloches de l’église Notre-Dame de l’Assomption à Meudon ont sonné pour annoncer la Messe de 18:00.

Ce week-end a été confirmé que les offices religieux étaient interdits par l’État français en raison de la crise sanitaire. Plusieurs paroisses attendaient le retour du conseil d’État et le juge des référés quant à la suspension effective ou non des restrictions prises pendant l’état d’urgence sanitaire, suite au référé liberté déposé par la Conférence des Evêques de France en la personne de son président Mgr. Eric de Moulins-Beaufort.

La réponse à ce référé ayant été publiée tardivement hier, certains de nos clochers n’ont pas pu être décalés et ont annoncé des célébrations qui n’ont malheureusement pas pu avoir lieu. C’est le cas des cloches de l’église Notre-Dame de l’Assomption à Meudon, que l’on peut voir et entendre dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux par un habitant de la ville. D’autres raisons ont été évoquées par certains, mais le diocèse de Nanterre confirme par ce message la raison exacte de cette volée de cloches.

Par ce type de moment musical, et avec bien d’autres initiatives, les paroisses du diocèse de Nanterre continueront d’accompagner les fidèles dans cette période de grande tristesse. Les évêques, dont celui de Nanterre, déplorent comme ils ont pu l’exprimer hier que les fidèles demeurent ainsi dans l’impossibilité de participer à la Messe, sommet de leur foi et rencontre irremplaçable avec Dieu et avec leurs frères.

Demander à pouvoir assister à la Messe n’a rien d’une revendication catégorielle : la prière de l’Église catholique est universelle. Dans sa liturgie, elle supplie Dieu pour la paix et pour le bien de tous les peuples, sans oublier ceux qui exercent l’autorité et ont en charge le bien commun.

La Conférence des évêques de France et Mgr Matthieu Rougé, Evêque de Nanterre, resteront vigilants face à toute limitation de la liberté de culte dans un temps où, pour des raisons sécuritaires, les pouvoirs publics veulent renforcer leur surveillance de tous les cultes.

Le service diocésain de la Communication

Contact presse : communication@diocese92.fr

Communiqué : Décision du Conseil d’État : les évêques partagent la tristesse des fidèles : https://eglise.catholique.fr/espace-presse/communiques-de-presse/508444-decision-du-conseil-detat-les-eveques-partagent-la-tristesse-des-fideles/

Conseil d’Etat : Exercice des cultes : le juge des référés ne suspend pas les restrictions prises pendant l’état d’urgence sanitaire : https://www.conseil-etat.fr/actualites/actualites/exercice-des-cultes-le-juge-des-referes-ne-suspend-pas-les-restrictions-prises-pendant-l-etat-d-urgence-sanitaire  


Nanterre, Sunday November 8th 2020.

Why do our bells ring ?

In the diocese of Nanterre, most churches’ bells are automatically programmed to call the faithful to gather for Masses or for other celebrations. As every Saturday evening at 5:45 p.m., bells of Notre-Dame de l’Assomption church in Meudon rang to announce the Mass at 6 p.m.

This weekend, it was confirmed that religious services were banned by the French state due to the COVID-19 crisis. Several parishes were awaiting the return of Conseil d’Etat and the summary judge as to the effective suspension, or not, of the restrictions taken during the state of emergency, following the “Référé Liberté” filed by the Conference of Bishops of France in the person of its president Mgr. Eric de Moulins-Beaufort.

The answer having been published late yesterday, some of our bell towers could not be moved and announced celebrations which unfortunately could not finally take place. This is the case for the bells of the Notre-Dame de l’Assomption church in Meudon, which can be seen and heard in a video shared on social media by a resident of the city. Other reasons have been mentioned by some, but the diocese of Nanterre confirms with this message the exact reason for this peal of bells.

Through this type of musical moment, and with many other initiatives, the parishes of the diocese of Nanterre will continue to accompany the faithful in this period of great sadness. The bishops, including that of Nanterre, as they expressed it yesterday, deplore that the faithful thus remain unable to participate in Mass, the heart of their faith and an irreplaceable encounter with God and with their brothers and sisters in Christ.

Asking to be able to attend Mass is not a categorical demand : the prayer of the Catholic Church is universal. In her liturgy, she implores God for peace and for the good of all people, without forgetting those who exercise authority and are responsible for the common good.

The French Bishops’ Conference and Mgr. Matthieu Rougé, Bishop of Nanterre, will remain vigilant in the face of any limitation on freedom of worship at a time when, for security reasons, the public authorities want to strengthen their surveillance of all religions.

Diocese of Nanterre Communication department

Press inquiries : communication@diocese92.fr

Communiqué : Décision du Conseil d’État : les évêques partagent la tristesse des fidèles : https://eglise.catholique.fr/espace-presse/communiques-de-presse/508444-decision-du-conseil-detat-les-eveques-partagent-la-tristesse-des-fideles/

Conseil d’Etat : Exercice des cultes : le juge des référés ne suspend pas les restrictions prises pendant l’état d’urgence sanitaire : https://www.conseil-etat.fr/actualites/actualites/exercice-des-cultes-le-juge-des-referes-ne-suspend-pas-les-restrictions-prises-pendant-l-etat-d-urgence-sanitaire