La joie de l'Evangile
dans les Hauts-de-Seine !

Que notre été soit lumineux ! - 24/06/2022


C’est la dernière fois avant la grille d’été que je vous rejoins pour ce rendez-vous du vendredi matin. Je vous souhaite donc à tous un été reconstituant. Nous en avons particulièrement besoin au terme d’une année riche en rebondissements souvent éprouvants dans l’Eglise et dans la société.
Reposez-vous, ressourcez-vous ! Que vous quittiez ou non la région parisienne, profitez des forêts et des parcs, voire d’horizons plus dégagés, pour retrouver le rythme de la marche et des émerveillements simples, devant le ciel, les arbres et tous les éléments de la création qui nous renvoient à leur divin auteur.
Prenez le temps de la prière, chez vous ou dans la fraîcheur de nos églises. Prenez le temps de la lecture : romans, essais, mais aussi voire d’abord lectures spirituelles, amples ou plus brèves. Je vous suggère par exemple de feuilleter tranquillement L’art de la prière, la somme de Xavier Accart, que j’ai eu la grâce de préfacer. Ou encore, dans un format beaucoup plus léger, les hors-série de Magnificat sur Pauline Jaricot ou le P. de Foucauld.
Préparez paisiblement l’année prochaine, en vous donnant en particulier les moyens de l’approfondissement de la foi et de la vie de prière, si nécessaire pour traverser sans trop d’encombres les affres du temps présent. Les propositions sont nombreuses en région parisienne. Pour les habitants des Hauts-de-Seine, je me permets d’insister notamment sur le parcours « bâtir sur le roc », à la fois solide et relativement léger, et sur les écoles d’oraison (sans oublier le colloque pastoral sur le salut et le pèlerinage diocésain à Lourdes).
Prenez aussi le temps de relire votre année, en partant comme nous le recommande saint Paul de l’action de grâces. Bizarrement, nous risquons toujours d’être éblouis par les ombres et peu attentifs aux points de lumière. Pourtant, c’est dans la lumière, ce n’est que dans la lumière, de l’action de grâce qu’on entre dans la véritable lucidité au sens premier et fort du terme.
Que notre été soit donc lumineux, de la lumière du Christ vainqueur de toute ténèbre !