Queridas vocaciones - 21/02/2020


Il y a quelques jours, vous le savez, le Pape François a publié une exhortation apostolique post-synodale au titre magnifique : Querida Amazonia, ce qui signifie : « chère Amazonie » ou encore, selon la belle traduction officielle : « Amazonie bien-aimée ». Ce que le Pape écrit à propos de l’Amazonie peut être éclairant pour chacun d’entre nous, même si nous vivons loin de l’immense région amazonienne. A travers ses quatre « rêves » (social, culturel, écologique, ecclésial), et à partir de la situation particulière de la fascinante Amazonie, le Pape ouvre pour tous des chemins stimulants – voire salutaires – de conversion, écologique et missionnaire en particulier.

Le Pape insiste sur la responsabilité de tous les baptisés, hommes et femmes, laïcs et clercs, en vue de la vitalité fraternelle et missionnaire de l’Eglise. Et il souligne, dans cette perspective, la mission spécifique des prêtres, signes et serviteurs, du Christ Tête, du Christ source de la grâce : « Le prêtre est signe de cette Tête qui répand la grâce, en particulier lorsqu’il célèbre l’Eucharistie, source et sommet de toute la vie chrétienne. […] Lui seul peut dire : “Ceci est mon corps”. Il y a d’autres paroles que lui seul peut prononcer : “Je te pardonne tes péchés”, parce que le pardon sacramentel est au service d’une célébration eucharistique digne. Le cœur de son identité exclusive se trouve dans ces deux sacrements ».

Et le Pape de lancer un appel vibrant : « Dans les circonstances spécifiques de l’Amazonie, en particulier dans ses forêts et ses zones très reculées, il faut trouver un moyen d’assurer ce ministère sacerdotal ». Mon « rêve » à moi est que les vocations deviennent si nombreuses dans le diocèse de Nanterre que nous puissions répondre à l’appel du Pape et envoyer des prêtres en Amazonie. Pour cela, tous les jeunes ont à ouvrir leur cœur et à demander au Seigneur : « ne m’appelles-tu pas à donner ma vie dans le sacerdoce ou la vie consacrée ? » Comment se poser une telle question ? Comment en percevoir la réponse ? Voilà certaines des interrogations que j’invite tous les jeunes qui le souhaitent à venir discuter avec moi ce dimanche 1er mars, après la Messe que je célèbrerai à 18h à l’Immaculée Conception de Boulogne. La situation de « l’Amazonie bien-aimée » nous pose la question des bien-aimées vocations dans leur diversité. « Querida Amazonia », certes ! Mais aussi « queridas vocaciones » !

https://radionotredame.net/emissions/leclairage-spirituel/