Redécouvrir le baptême de désir - 10/04/2020


La « communion spirituelle », nous le redécouvrons en ce temps de confinement, nous permet une véritable expérience eucharistique à distance de la célébration elle-même mais avec le désir d’y participer. La « contrition parfaite », de même, nous donne d’accueillir le pardon du Seigneur alors même que nous ne pouvons pas nous confesser bien que nous en cultivions le désir. Un chemin analogue est ouvert par le « baptême de désir », comme pourront l’éprouver en particulier les catéchumènes adultes dont l’initiation chrétienne cette année sera différée de quelques semaines.

A propos de notre « justification », comme dit saint Paul, de notre entrée dans la vie d’enfants de Dieu, le concile de Trente (au XVIème siècle) affirme : ce passage « ne peut se faire sans le bain de la régénération (c’est-à-dire le baptême) ou le désir de celui-ci ». Celui qui, pour des raisons matérielles, ne peut pas être baptisé mais qui cultive le désir du baptême commence déjà d’entrer dans la vie baptismale et filiale.

En un sens, tout le catéchuménat est marqué par cette dynamique du baptême de désir : les catéchumènes sont déjà considérés comme des membres de la communauté ; on leur transmet le Symbole des Apôtres et le Notre Père qu’ils commencent à réciter ; s’ils venaient à mourir, ils auraient des obsèques chrétiennes.

Comment éprouver la grâce de ce baptême de désir ? En cultivant intérieurement l’adhésion de foi au Père, au Fils et à l’Esprit, au mystère la mort et de la résurrection du Christ qui nous ouvre les portes de la vie en plénitude ; en contemplant avec les yeux du cœur le signe du baptême avec l’eau qui fait passer avec le Christ de la mort à la vie.

J’encourage les catéchumènes à faire cette expérience en la Vigile où leur baptême était programmé, mais aussi tous les fidèles appelés à renouveler leurs promesses baptismales dans la nuit sainte de Pâques. Et comme, pour la « communion spirituelle », comme pour la « contrition parfaite », cette esquisse du sacrement par le désir cultivé du sacrement fera grandir la joie baptismale de tous quand nous pourrons nous retrouver.

https://radionotredame.net/emissions/leclairage-spirituel/