La joie de l'Evangile
dans les Hauts-de-Seine !

Revenir et inviter à la source - 07/05/2021


Permettez-moi, une fois n’est pas coutume, de vous recommander aujourd’hui deux publications issues du diocèse de Nanterre. Il y a d’abord un « Documents Episcopat », édité par la Conférence des évêques de France et intitulé : Et maintenant ? Vers un nouvel art de vivre. Réflexions et repères. Il s’agit d’une relecture prospective de la crise sanitaire, préparée par Mgr Jacques Türck avec des fidèles du diocèse, pour qu’avec audace et humilité nous tirions de vrais enseignements de ce que nous traversons depuis plus d’un an maintenant. Sont proposés des éléments de discernement et des questions en vue d’une réflexion personnelle ou en groupe sur la solidarité, les frontières, le travail, la mort, le salut… Un bel instrument de travail que je vous recommande chaleureusement.

Un « think tank » (c’est-à-dire un « réservoir d’idées »), constitué d’un prêtre, d’un diacre et de jeunes intellectuels du diocèse, propose de son côté, avec les éditons « Première Partie » et le soutien de la Fondation Sainte-Geneviève, un « mook », avec un « k », c’est-à-dire la fusion d’un magazine et d’un « book », une publication qui combine la légèreté d’une revue et la profondeur d’un livre. Il s’agit pour ce groupe, intitulé « Philadelphia » (ce qui veut dire : amour du frère), de proposer des éléments de refondation de notre devise nationale : « liberté, égalité, fraternité ». On retrouve dans ces pages, originales et stimulantes, un membre du Gouvernement, un Dominicain, l’académicien Michel Zink, la présidente du Secours Catholiques Véronique Fayet, le footballer Blaise Matudi et bien d’autres.

Les chrétiens ont à s’engager dans la cité de toutes sortes de manières. Ce n’est jamais facile car la confrontation entre les exigences de l’Evangile et les réalités du terrain ou les brutalités politiciennes peut être douloureuse. Cela ne doit pas pour autant conduire au découragement ou au désinvestissement. Constamment il faut revenir et inviter à la source, c’est-à-dire la dignité de la personne humaine telle qu’elle est pleinement mise en lumière par le Christ : c’est ce qu’essayent de faire, avec enthousiasme et créativité, ces deux publications diocésaines.