La joie de l'Evangile
dans les Hauts-de-Seine !

Transformation, mission, synodalité - 15/10/2021


Voilà dix jours que le rapport de la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Eglise a été publié. Il a produit et continue de produire un effet de sidération chez les uns, de colère chez d’autres, de découragement chez d’autres encore mais aussi chez certains de grande détermination à agir en vue des transformations qui s’imposent. Il me semble très important que soient organisés dans les paroisses, les mouvements et tous les lieux d’Eglise des espaces de libre parole pour que chacun puisse se décharger de ce qui l’habite, par oral ou par écrit, en petit ou en grand groupe. Depuis dix jours, je propose un temps de partage de ce type au début de toutes les réunions auxquelles je participe. De manière générale, je suis impressionné par la profondeur, la liberté et la justesse ecclésiale de ce que j’entends.

Il se trouve que le diocèse de Nanterre organise demain, samedi 16 octobre, une journée diocésaine de la mission, intitulée « Kérygma », à Passy-Buzenval de Rueil. Il est encore possible de s’y inscrire sur le site du diocèse (diocese92.fr) et même de s’y présenter directement samedi matin. Il va de soi que cette rencontre de prière, de réflexion et de partage d’initiatives évangélisatrices sera marquée par le contexte ecclésial actuel. Nous ouvrirons la journée par un temps de silence et de supplication, pour les personnes victimes et pour les nécessaires transformations ecclésiales à mettre en œuvre, condition sine qua non d’un renouveau missionnaire.

Ce rassemblement diocésain sera aussi l’occasion de lancer la participation du diocèse au processus d’approfondissement synodal demandé par le Pape François pour toute l’Eglise. La synodalité, c’est-à-dire la collaboration de tous le baptisés à la marche de l’Eglise, n’est pas d’abord ni seulement une question d’organisation mais bien d’enracinement dans le Christ en vue de la mission. Il y a une coïncidence providentielle entre ce travail sur la synodalité et le besoin de conversion récemment mis en lumière de manière très forte et très crue. C’est par la fraternité qu’aujourd’hui comme demain nous pouvons avancer dans une justesse et une fécondité renouvelées.