La joie de l'Evangile
dans les Hauts-de-Seine !

Un besoin d’union sacrée - 29/01/2021


Malgré la persistance de la crise sanitaire, et de toutes les inquiétudes et les découragements qu’elle génère, nous sommes invités à persévérer dans le jeûne et la prière suggérés par la Conférence des évêques chaque vendredi de janvier à l’approche d’un nouvel examen sénatorial de la loi de bioéthique.

Une bonne manière de résister à la morosité ambiante est de ne pas nous enfermer dans les questions immédiatement sanitaires. D’autres enjeux sont décisifs. Le bouleversement de la filiation ou la création de chimères font courir plus de risque encore à notre société que les mutations successives du coronavirus. Plus que jamais, nous avons à nous impliquer spirituellement et, de la manière qui nous semble la plus opportune, à nous manifester.

Par ailleurs, vous le savez, un autre projet de loi en préparation suscite des objections de la part de l’Eglise. Sous prétexte de lutter contre les « séparatismes », ce texte destiné à « conforter les principes républicains » porte sérieusement atteinte en l’état à la liberté d’association, d’expression et d’éducation. Je suis impressionné par la détermination de la Fédération protestante de France et de son président, le Pasteur François Clavairoly, considéré par tous comme un homme posé et prudent, pour dénoncer ce qui n’est pas suffisamment respectueux des cultes dans ce projet.

Comment comprendre qu’en ces temps où l’unité nationale serait particulièrement nécessaire, l’Exécutif multiplie les initiatives qui divisent ? Cette crise sanitaire a été comparée à une guerre. Ce qui permet de triompher, aujourd’hui comme hier, n’est-ce pas plutôt « l’union sacrée » ?