Une nouvelle vague de chagrin et d’espérance - 30/10/2020


Quelle période difficile, trop difficile pensent sûrement certains ! La persistance du coronavirus est éprouvante pour tous. Je pense bien sûr tout spécialement aux malades, aux soignants mis à rude épreuve ainsi qu’aux défunts et aux familles en deuil. Je pense aussi à la grande tristesse du confinement liturgique et eucharistique qui s’annonce à nouveau, d’autant plus pénible qu’il semble contradictoire avec les efforts de sécurité sanitaire vraiment exemplaires fournis ces dernières semaines par les Communautés et les paroisses.

Et voici qu’à l’épreuve du confinement eucharistique est venue s’ajouter hier matin le drame épouvantable des meurtres de Nice. Quelle violence ! Quel déchaînement depuis la semaine dernière, avec l’assassinat d’un professeur d’histoire, des forces de mort ! Prions pour ce sacristain – personnage clé des grandes églises – et ces deux femmes égorgés. Prions pour leurs familles. Prions aussi pour leur meurtrier.

Le tentation est sûrement grande pour certains de se laisser aller à l’incompréhension, au découragement voire à la colère. Mais un surcroît d’épreuves peut aussi réveiller en nous un surcroît de courage et de persévérance dans la foi et la charité. Voilà qui n’empêche pas de nommer ni de combattre l’injustice mais qui préserve de l’amertume malfaisante et sans fécondité. Que triomphe du chagrin et de la colère une nouvelle vague d’espérance !