La joie de l'Evangile
dans les Hauts-de-Seine !

Evangéliser le changement de millésime - 31/12/2021


Comment vivre en chrétiens le passage d’une année civile à l’autre ? Emissions et magazines multiplient les rétrospectives et les prévisions. Malgré les inquiétudes du moment, chacun s’efforce de donner une allure festive au passage d’un millésime à l’autre. Ici ou là, malgré la crise sanitaire, sont organisées des veillées de prière, qui ne sont d’ailleurs pas exclusives de moments de joie partagée.
Je vous encourage surtout à profiter de ce rendez-vous chronologique pour faire une relecture spirituelle prospective de votre vie, comme on reprend sa journée le soir en vue de la suivante. On suggère souvent aux enfants de construire leur prière du soir, ans cet esprit, autour de trois mots : merci, pardon, demain.
Merci ! Prenez le temps de rendre grâces des joies les plus profondes de l’année écoulée : étapes sacramentelles ou familiales voire professionnelles, belles rencontres humaines, intellectuelles ou culturelles, croissance voire libération intérieure personnelle.
Pardon ! Il est toujours bon, dans la lumière de l’action de grâce qui est première, de reconnaître la part d’ombre de nos vies : occasions manquées de témoigner, de servir, de pardonner ; engagements à moitié tenus ou pas tenus du tout ; endurcissements de toutes sortes.
Demain ! Quels sont nos attentes, nos désirs les plus profondes pour l’année qui vient ? Trop souvent, nous surfons sur la vaguer du temps qui passe sans chercher vraiment ce qui peut nous rendre heureux et contribuer au bonheur de tous.
Merci, pardon, demain : voilà un bel exercice spirituel non seulement pour chacun mais aussi pour l’Eglise ou notre pays. Pour l’Eglise, je dirais merci pou le travail de vérité engagé, pardon pour les manques de bienveillances et en avant pour une conversion missionnaire approfondie. Pour notre pays, merci pour les solidarités qui se sont développées, pardon pour la prise en compte insuffisante de la dignité humaine dans toutes les dimensions et vivement un débat électoral sérieux, approfondi et…respectueux !

Bonne année 2022 à tous !