La joie de l'Evangile
dans les Hauts-de-Seine !

Synode 2021-2023 démarche diocésaine


Toute l’Église s’engage, à l’invitation du pape François, dans une démarche de préparation du Synode des Évêques de 2023 dont le thème est « pour une Église synodale : communion, participation et mission » : comment tout le peuple de Dieu participe-t-il à la mission de l’Église ? La première étape de cette démarche est une consultation diocésaine qui est voulue la plus large possible.

Le terme « synodalité » signifie faire route ensemble. L’Église, rassemblée pour être envoyée, est constamment appelée à se mettre en marche. Jésus lui-même se présente comme « le chemin » (hodos en grec). Quant à l’Esprit-Saint, c’est lui qui nous rassemble (syn en grec veut dire : avec). La synodalité évoque le Christ et l’Esprit par lesquels le Père ne cesse de vouloir renouveler les cœurs et le monde.

Il s’agit donc d’une démarche spirituelle. Le but n’est pas de collecter des données ni de multiplier les réunions. Il est de prendre le temps d’écouter Dieu, de nous écouter les uns les autres – et tout particulièrement ceux que l’on n’entend pas d’ordinaire - et de discerner comment mieux porter ensemble notre mission en ce monde. À l’heure où l’Église de France est bouleversée par le rapport accablant de la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église, cette démarche revêt une importance et une urgence accrues car elle doit nous permettre de discerner comment l’Église peut être plus fidèle à sa mission et être vraiment la maison sûre qu’elle n’aurait jamais dû cesser d’être.

La question fondamentale qui guide cette consultation du Peuple de Dieu est la suivante : En annonçant l’Évangile, une Église synodale est une Église où l’on marche ensemble : comment cette “marche ensemble” se réalise-t-elle aujourd’hui dans notre communauté ? Quels pas l’Esprit nous invite-t-il à accomplir pour grandir dans notre « marche en communion » ?

La démarche proposée est de vivre 3 temps ensemble : (1) un temps pour prier l’Esprit Saint et écouter la Parole de Dieu, puis (2) un temps pour relire nos expériences de type synodal et enfin un temps (3) pour en recueillir les fruits.

Merci à tous de s’engager avec grande ouverture et liberté de cœur dans cette démarche importante pour l’Église tout entière. Soyez assurés de ma reconnaissance et de ma prière.

✠ Matthieu Rougé,
évêque de Nanterre