«  Un Noël de grâce et de salut  » – 23.12.2022


Chaque vendredi, à 7h04, 10h27 et 19h39, sur Radio Notre Dame, Mgr Matthieu Rougé, évêque de Nanterre, relit à la lumière de l’Evangile les temps forts de l’actualité de la semaine.
Temps de lecture 2 minute de lecture

Vous vous rappelez le songe de Joseph au tout début de l’évangile selon saint Matthieu. L’ange du Seigneur lui annonce : « [Marie] enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés » (Matthieu 1, 21).

Comme il est important de célébrer Noël comme l’accueil renouvelé de Celui qui nous « sauve » ! Le diocèse de Nanterre a choisi cette année d’être particulièrement attentif à cette réalité du salut : le Christ n’est pas un personnage anodin qui nous apporterait un vague supplément d’âme ; il est le Fils de Dieu qui, par son incarnation, par sa mort et sa résurrection, vient nous libérer du péché et de la mort.

Comment le Christ nous sauve-t-il ? Le Christ nous sauve en nous révélant que nous sommes faits pour une vie éternelle de joie et de paix qui est le plus réel de notre existence humaine. Prendre cela au sérieux, dans la foi, nous empêche de nous enfermer dans la dureté, le désespoir ou l’absolutisation de nos objectifs immédiats.

Et pour accueillir le Christ dans la foi, nous avons à renoncer au mensonge en cultivant l’humble goût de la vérité, à renoncer à toute haine en cultivant le respect, le service, l’amour de tous et de chacun. C’est un chemin exigeant mais bienfaisant, pour les autres comme pour nous-mêmes.

La célébration de Noël nous place devant la vérité de l’entrée de Dieu dans notre humanité. L’adoration du Christ en son humanité nous établit dans une attitude d’amour et de vérité, dans laquelle nous avons à grandir, de jour en jour, d’année en année. Cette rencontre intime et communautaire avec celui qui est « le chemin, la vérité et la vie » (Jean 14, 6) est la source de la joie véritable.

Il n’y a pas à Noël d’injonction à une joie extérieure qui pourrait ne pas correspondre à notre état d’âme profond. Il y a une naissance possible à la joie profonde qui est le don de Dieu en sa visite. Que Noël soit joyeux pour chacun en étant célébré comme la fête de la grâce et du salut !

Dans votre diocèse

Evenements