La joie de l'Evangile
dans les Hauts-de-Seine !

Une place pour toute créature


« Il existe une solidarité entre toutes les créatures du fait qu’elles ont toutes le même Créateur, et que toutes sont ordonnés à sa gloire. » Catéchisme de l’Église catholique (n° 344)

Cette année encore de nombreuses paroisses du diocèse proposerons un temps de bénédiction de animaux autour de la fête de St. François d’Assise, comme à La Garenne Colombes, Clichy, Chaville, Antony, Vanves etc... Comme le rappel le site du Service National de la Pastorale Liturgique et Sacramentelle de la Conférence des Evêques de France "Bénir les animaux est un aspect de la vie de l’Église qui demande à être évangéliser au sens où elle nous place devant notre responsabilité vis-à-vis de la Création, et notre manière de comprendre la place qui y est assignée aux animaux. Les paroles prononcées et les gestes posés font clairement entendre et voir que Dieu est donateur de vie et que toute vie est remise entre ses mains. Tel est le sens de la bénédiction, rendre à Dieu ce qui lui appartient en ayant fait fructifier les dons qu’il nous a donnés." (source : liturgie.catholique.fr).

La paroisse St-François d’Assise d’Antony s’inspire de la relation de son saint patron à la nature qui l’entoure et qui est donnée par Dieu pour proposer de la cultiver, d’en prendre soin et de la bénir. Certaines années, au jour de la fête de St-François, la communauté invite régulièrement des habitants du quartier à venir participer à la Bénédiction des animaux à l’issue d’une messe particulièrement soignée.
En écoutant des extraits de la Genèse, en chantant le Cantique de la Création et la parole évangélique qui dit la bonté du Christ pout tout homme, avant le temps de la bénédiction, les personnes présentes sont invitées à prier, à écouter et réfléchir sur la place des animaux dans nos vies humaines et de la responsabilité de l’homme vis-à-vis de ce que Dieu a créé.
Les animaux présents ont, jusqu’à présent, participé docilement, voir religieusement, à ce temps de rencontre « inter-espèces » où les propriétaires des chats ou chiens, les enfants avec leurs poissons rouges ou des escargots trouvés sur la pelouse, reçoivent la bénédiction de Dieu.