« Construire l’avenir avec les migrants et les réfugiés »


« Construire l’avenir avec les migrants et les réfugiés ». Tel est le thème de la 108e Journée Mondiale du Migrant et du Refugié que L’Église célèbre ce dimanche.
Temps de lecture 2 minute de lecture

« Construire l’avenir avec les migrants et les réfugiés ».(1)

Tel est le thème de la 108e Journée Mondiale du Migrant et du Refugié que L’Église célèbre ce dimanche(2). Le pape François nous rappelle que le « Le sens ultime de notre voyage en ce monde est la recherche de la vraie patrie, le Royaume de Dieu inauguré par Jésus-Christ, qui trouvera sa pleine réalisation lors de son retour dans la gloire ». Si c’est bien Dieu qui construit son Royaume, le Royaume de Dieu est en nous et nous devons nous sentir personnellement impliqués, nous avons à être co-constructeur, en excluant personne du chantier, surtout pas les plus marginaux de nos sociétés parmi lesquels se trouvent souvent les migrants et les réfugiés. L’avenir doit se construire avec eux, souligne le Saint-Père puisque « sans eux, ce ne serait pas le Royaume que Dieu veut » car nous sommes tous appelés à entrer dans la Demeure éternelle et chacun d’entre nous peut apporter au processus de construction.
Le message du Saint-Père fait référence à la vision prophétique d’Isaïe, où les étrangers n’apparaissent pas comme des envahisseurs et des destructeurs, mais comme des ouvriers volontaires qui reconstruisent la nouvelle Jérusalem ouverte à tous les peuples (Is 60,10- 11). Certes, la présence de migrants et refugiés est un grand défi et l’histoire nous enseigne que la contribution des migrants et refugiés a été fondamentale pour la croissance sociale et économique de nos sociétés. Leur présence est aussi une bénédiction pour les paroisses, leurs expressions de foi, leurs dévotions contribuent à rendre l’expérience communautaire plus belle et de vivre pleinement la catholicité.
Construire l’avenir avec les migrants et les réfugiés demande de libérer son regard sur l’autre de tout préjugé, de tout privilège. Le Pape nous invite à passer de la logique du simple accueil à la logique évangélique de la fraternité universelle dans laquelle il n’y a pas des accueillants et des accueillis, mais des frères que nous devons aimer, en apprenant à faire de la diversité culturelle, religieuse ou sociale, une grande opportunité de croissance pour tous.
C’est ainsi que chrétiens, nous bâtissons le Royaume de Dieu en incluant les plus vulnérables comme le Seigneur nous l’a enseigné : « Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde. Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli, j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi » (Mt 25, 34-36).

Eric GAJEWSKI diacre permanent
(1) https://missionetmigrations.catholique.fr/animer/journee-mondiale-du-migrant-et-du-refugie/307921-message-du-pape-francois-pour-la-jmmr-2022/

(2) Pour le diocèse de Nanterre, la messe pour les JMRR est à 10h30 – église ND du perpétuel secours à Asnières sur Seine.

Prière

Prière
Seigneur, fais de nous des porteurs d’espoir
afin que, là où sont les ténèbres, règne ta lumière,
et que, là où il y a résignation, renaisse la confiance dans l’avenir. Seigneur, fais de nous des instruments de ta justice,
afin que, là où il y a exclusion, fleurisse la fraternité,
et que, là où il y a de la cupidité, prospère le partage. Seigneur, fais de nous des bâtisseurs de ton Royaume Ensemble avec les migrants et les réfugiés
et avec tous les habitants des périphéries.
Seigneur, fais-nous apprendre combien il est beau
de vivre tous comme des frères et sœurs.
Amen.

Pape François
Rome, Saint Jean de Latran, 9 mai 2022

Dans votre diocèse

Evenements