Qu’est-ce que la Maison de la Parole ?

La Maison de la Parole est un lieu diocésain destiné à accueillir tous ceux qui souhaitent découvrir la Parole de Dieu telle qu’elle nous est transmise dans la Bible et par l’Église, quelle que soit leur situation vis à vis de l’Église. La création de la Maison de la Parole s’inscrit dans une perspective d’évangélisation de tous ceux qui y seront accueillis ; l’initiation à la Lectio Divina qui leur sera proposée a pour objectif de mettre la Parole de Dieu au centre de leur vie.

Cette Maison a donc pour objet d’être :

  • un lieu d’évangélisation.
  • un lieu d’accueil pour les personnes de toutes générations, de tous milieux, certaines ayant déjà des liens avec l’Église, d’autres étant au seuil, d’autres enfin manifestant une simple curiosité par rapport à la Bible, avec une attention particulière aux personnes vivant ou travaillant dans le quartier.
  • un lieu d’exposition permettant de dialoguer avec les artistes et notamment les plus jeunes d’entre eux, autour de thèmes artistiques en lien avec la Parole de Dieu.
  • un lieu d’information et de formation autour de la Bible.
  • un lieu d’écoute et de partage, de prière personnelle et (ou) communautaire à partir de la Parole de Dieu.
  • un lieu de ressourcement, de silence, pour favoriser une rencontre personnelle avec le Christ, Parole de Dieu.

Pourquoi une Maison de la Parole dans le diocèse ?

C’est Bruno Girard, diacre permanent, qui répond à cette question dans une interview qu’il a donnée.

Pourquoi un tel projet dans le diocèse de Nanterre ?

Bruno Girard : Ce projet a été lancé à l’initiative de Mgr Daucourt à la suite de l’année de la Parole dont les fruits avaient été nombreux dans le diocèse et qui avait mis en valeur l’appétit des chrétiens de tout horizon pour la lecture de la Bible. Ce qui avait été frappant c’est que cette soif de découvrir et redécouvrir la Parole de Dieu venait aussi de ceux qui sont sur le seuil de l’Église ; l’idée est venue alors de créer un lieu qui ne soit pas paroissial mais qui fonctionne comme un service pour tout le diocèse. A la même période, la chapelle Notre-Dame de l’Annonciation, installée à Meudon-sur-Seine dans un quartier en pleine rénovation, devait être réhabilitée pour la mettre en conformité avec les normes de sécurité. Située tout à côté du tramway T2 qui est un peu le couloir de circulation nord-sud de notre diocèse, cette chapelle fournissait un lieu fort et central susceptible d’accueillir le projet.

Quels en sont les enjeux ?

Les enjeux de la Maison de la Parole sont directement liés au souci d’évangélisation. Ceci repose sur une conviction toute simple : dire la Parole de Dieu, la faire entendre à nos contemporains. C’est le moyen le plus direct de proclamer la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ dans le monde.
Cette Parole présente dans la Bible traverse également l’Histoire de l’Église et c’est pour cela, comme l’a rappelé récemment le pape Benoît XVI, que le catholicisme n’est pas une religion du Livre.
Écouter la Parole, la faire entendre à nos contemporains passe par un travail, une meilleure intelligence de la Foi. La Maison de la Parole a pour but de proposer des formations, des méthodes de lecture, des initiations à la pratique de la lectio divina qui est traditionnellement la lecture des moines, lecture qui se fait prière, lecture qui s’actualise dans le présent de nos vies.

À qui s’adresse la Maison de la Parole ?

À tous ! Elle est d’abord conçue comme un lieu d’accueil habité par une communauté de sœurs, les Auxiliaires du Sacerdoce. Comme dans toute maison, les visiteurs y seront accueillis personnellement et pourront y lire, y méditer, y prier. En tant que lieu diocésain, la Maison abritera des formations destinées aux animateurs des mouvements ; elle accueillera des groupes désireux de mieux se former à la lecture priante de la Bible. Mais elle sera également un lieu ouvert aux visiteurs individuels, aux salariés des entreprises présentes dans le quartier (un accueil spécifique leur sera dédié à l’heure du déjeuner), aux habitants du quartier et du doyenné.

Bâti autour d’un jardin qui reprendra la symbolique du cloître, le lieu comprendra également des salles d’exposition. La Parole de Dieu est en effet un thème qui n’a cessé d’inspirer les artistes au cours de l’Histoire. Nous souhaiterions à cette occasion nouer un véritable dialogue avec des artistes contemporains, pas nécessairement chrétiens, qui sont en recherche de sens.
Bref, vous l’avez compris, il s’agit d’un lieu ouvert qui veut être en dialogue avec le monde ; sa dimension œcuménique est aussi une richesse que nous aurons à mettre en valeur.

Comment faire pour organiser une session d’initiation à la lectio divina dans ma paroisse ou dans le mouvement auquel je participe ?

Il suffit de demander ! En effet, avant même l’ouverture du lieu à Meudon prévu au printemps 2010, la Maison de la Parole propose aux groupes qui en font la demande dans le diocèse des sessions d’initiation à la lectio divina pour tous les publics.
En fonction des besoins d’une paroisse ou d’un mouvement, une équipe d’animateurs fait une proposition précise sur deux ou trois séances. Il ne reste plus qu’à trouver la date. L’idée maîtresse est de fournir une sorte de boîte à outils permettant de lancer très rapidement une initiative locale. Les animateurs de la Maison de la Parole viennent donc animer les séances, laissant aux participants, des fiches leur permettant de prolonger l’initiative et de lancer des groupes de lectio sur une plus longue période.

Comment participer personnellement à ce projet ?

Bien évidemment, pour étoffer notre offre de formation et d’initiation à la lectio divina, nous avons besoin d’animateurs. Il n’est pas nécessaire d’avoir suivi des cours de théologie pour participer à l’animation. Nous avons avant tout besoin de personnes sachant animer un groupe, disponibles trois à quatre soirées dans le trimestre et qui souhaitent partager avec d’autres ce goût de la Parole de Dieu.
D’autres peuvent également aider à préparer les salles des paroisses qui nous accueillent, les disposer, les fleurir, faire en sorte qu’elles soient propices à la méditation – il y a parfois beaucoup à faire dans ce domaine !
L’idéal à terme serait de disposer d’une équipe d’une trentaine d’animateurs répartis dans les différents secteurs de notre diocèse. Nous n’en sommes pas encore là mais certains signes sont encourageants !

Contact

Maison de la Parole

Les Auxiliaires du Sacerdoce, au service de la Maison de la Parole

La Congrégation des Auxiliaires du Sacerdoce a répondu oui à l’appel qui leur a été fait pour le projet de la Maison de la Parole. Elles se sont installées dès son ouverture, en 2010.

Portrait de leur Congrégation et de leur mission.

“Notre Congrégation est née en 1926. Notre fondatrice, Marie Galliod, une savoyarde, est touchée par le visage du Christ Prêtre : le Christ qui livre sa vie aux hommes pour les rendre au Père. Nous avons en quelque sorte une double spiritualité : une spiritualité sacerdotale et une spiritualité ignatienne.

Nous sommes une Congrégation diocésaine, vivons en petites communautés, et là où nous sommes, nous avons, d’une manière ou d’une autre, un lien fort avec l’Église diocésaine.

Nous avons donc été heureuses de répondre à l’appel de Mgr Daucourt, évêque émérite du diocèse de Nanterre, de faire vivre la Maison de la Parole à deux titres :

  • comme « Auxiliaires » : c’est-à-dire ni « propriétaires », ni « titulaires », mais toujours « avec » d’autres. Dans ce projet, nous avons la joie de travailler avec des prêtres, des laïcs et un diacre ;
  • et aussi, comme « Auxiliaires du Sacerdoce » : c’est en scrutant les Écritures que notre fondatrice a découvert et approfondi le mystère du Christ Prêtre et du Peuple de Dieu, peuple de prêtres. Aussi nous croyons en la vocation d’une Maison de la Parole pour que toute personne puisse goûter la Parole et en vivre.

Nous puiserons dans le trésor des Écritures selon la tradition de l’Église par la proposition de lectio divina vécue par de nombreuses générations ; selon notre spiritualité sacerdotale et en partageant à d’autres des textes qui nous sont chers ; en permettant à ceux qui le désirent de prendre un temps de respiration en Dieu au rythme des psaumes par la Prière des Heures ; selon la spiritualité ignatienne. Diverses façons de prier les Écritures qui permettent d’intensifier notre relation au Christ : contemplation, méditation, dialogue contemplatif, application des sens et aussi journée pour Dieu, relecture de vie, accompagnement…

Nous avons pu déjà proposer des lectio divina dans quelques paroisses ainsi que des formations d’animateurs de lectio divina et sommes à votre disposition pour en proposer d’autres.”

Marie-Claude Daguzan, Marie-Jo Martel et Christiane Guionnet

Témoignages

Accueilli :

Beaucoup de préparation, de réflexion, et voilà, en quelques heures, la retraite a eu lieu et nos jeunes se sont égayés le soir, après cette belle cérémonie dans la chapelle de la Maison de la Parole.
Il nous reste à nous animateurs, à la fois le bonheur d’une journée réussie, et la certitude que nos jeunes auront été touchés par les rencontres, le lieu, les travaux conduits ensemble, la célébration et la remise de la Croix.
Ces moments passés avec vous ont été particulièrement précieux, par l’apprentissage de l’écoute, au travers du conte, par l’échange et la liberté de parole laissée aux jeunes lors des 2 ateliers qui ont suivi.

François, animateur d’aumônerie

Accueillant :

Retraitée et veuve, j’ai été invitée à une journée de rencontre et de formation à l’écoute bien intéressante à l’issue de laquelle nous nous voyons déjà tous accueillant les gens du quartier dans cette belle structure. Il a fallu accueillir les personnes de ces groupes, leur proposer un petit café et des gâteaux et préparer la maison. Au début, il a fallu décaper le carrelage, nettoyer les vitres et la maison est devenue peu à peu accueillante.
Les expositions attirent les invités des artistes, qui en profitent pour nous dire où en sont leurs liens avec l’Église officielle et parfois pour exprimer leurs revendications ou leurs amertumes.
Ce n’est pas un accueil individuel. Nous sommes une équipe de 5 accueillants le mardi, toujours par deux au minimum. Ce contact est devenu une amitié riche, forte et réelle. On peut échanger, réfléchir ensemble entre nous. Cette amitié m’est devenue précieuse. C’est également précieux de pouvoir compter sur les accueillants des jours suivants.
Nous sommes également très liées avec nos voisines, les quatre sœurs Auxiliaires du Sacerdoce qui habitent la maison d’à côté. Elles viennent souvent nous faire une petite visite et nous allons la plupart du temps avec elles à l’office du milieu du jour à l’oratoire. Elles nous confortent par leur accueil, leur solidité, leur gentillesse et leur profondeur.
J’apprécie enfin que ce que nous vivons, nous les simples accueillants. À la Maison de la Parole, on peut prendre des initiatives et être écouté…

Colette, accueillante

Quand je pars le mardi matin pour aller ouvrir la maison, c’est comme si je partais pour une journée de retraite. On ne sait jamais très bien ce qu’on va faire. J’offre ma journée pour être prête à tout. Je la vis comme un temps d’écoute. C’est un temps fort de rencontre, comme une parenthèse dans ma vie quotidienne. Il y a entre les accueillants, une qualité de relation qui est d’ordre spirituel. On se parle en vérité, on est à l’écoute de ce qu’il y a à faire avec le souci de demander à chacun en fonction de ce qu’il peut faire et de ce qu’il sait faire. Il y a une qualité d’écoute, un respect très fort entre les accueillants.
Quand on parle ensemble, cela alimente ma vie spirituelle, je pense particulièrement aux échanges avec le père jésuite ou avec le rabbin.
Je ne perds jamais mon temps. Comme on est plusieurs, on peut toujours aller travailler à la bibliothèque, préparer les friandises « spirituelles » que nous offrons à nos visiteurs (ce sont de petits papiers roulés sur lesquels sont inscrites des paroles de l’Écriture), installer la crèche dans l’église… J’ai l’impression de plus recevoir que donner.

Mireille, maîtresse de maison

Je tiens à cet accueil hebdomadaire à la Maison de la Parole. C’est une pause pendant laquelle je prends du recul par rapport à mes autres préoccupations, je me rends vacante et me mets à la disposition de l’équipe d’accueil, et à l’écoute des personnes qui viennent. Ensemble nous essayons de repérer les besoins de la maison et d’y répondre. Ce temps de repos, de rencontre et de partage m’est devenu précieux.
Jacqueline, accueillante

L’équipe


4 bis rue Hélène Loiret
92190 Meudon
Tél. : 01 46 26 84 30
Email

Auxiliaires du Sacerdoce
4 rue Hélène Loiret
92190 Meudon
Tél. : 01 71 22 12 99
Email